aller au contenu

1320. Naissance de Bertrand du Guesclin

Son père et sa mère font partie de la petite noblesse. Ils habitent le château de la Motte-Broons, aujourd’hui en Côtes-d’Armor, au sud-est de Lamballe et au sud-ouest de Dinan.

En France, les rois maudits

Le roi de France est Philippe V

C’est le second fils de Philippe IV le Bel. Il succède à son frère Louis, Louis X le Hutin, mort en 1316, après 2 années de règne. Philippe V, 1293-1322, est roi de France de 1316 à 1322.

La croisade populaire des Pastoureaux

À la suite d’un pèlerinage au Mont-Saint-Michel, des miquelets, essentiellement de jeunes paysans de Normandie et du nord de la France, s’organisent pour partir en croisade. Ce sont les Pastoureaux. Par bandes entières, ces pastoureaux convergent vers Paris où ils entrent le 3 mai 1320. Cinq jours plus tard, averti de ce mouvement incontrôlé et subversif, le pape Jean XXII lance l’excommunication contre tous ceux qui se croisent sans l’autorisation pontificale. Quatre jours plus tard, ils sont aux portes de Carcassonne où l’armée royale les attend. Placée sous le commandement d’Aimeric de Cros, le sénéchal du Languedoc, elle a le soutien des troupes du jeune Gaston II de Foix-Béarn, alors âgé de douze ans. Les pastoureaux sont écrasés. 1

Bernard de Moreuil épouse Mahaut de Clermont-Nesle

C’est un noble picard, 1285-1350, seigneur de Moreuil et de Cœuvres. Bernard VI de Moreuil est le fils de Bernard V de Moreuil et de Yolande de Nesle, dame de Soissons. Il épouse, vers 1320, Mahaut de Clermont-Nesle, dame d’Offemont. 2 Bernard VI de Moreuil prend part à la campagne de Flandres en 1314 sous les ordres de Guy IV de Châtillon, comte de Saint-Pol.
En 1322, il est nommé maréchal de France. Il est aux frontières de Calais et de Boulogne, en 1344. Philippe VI de Valois en fit son lieutenant après la Bataille de Crécy, à laquelle meurt son frère Thibaut de Moreuil, et l’envoie défendre Boulogne-sur-Mer contre les Anglais. Bernard VI de Moreuil est gouverneur de Jean de France. Il est aussi grand queux de France, ayant la charge de diriger les cuisines de la cour. Bernard de Moreuil mourut vers 1350. 3

Du règne d’Henri Ier, 1031-1060, à celui de Louis VIII, 1223-1226, les Chanceliers souscrivent avec le Grand maître, le Chambrier, le Grand bouteiller, et le Connétable, les chartes et les lettres du roi. À partir de 1320, ils cessent de signer les lettres mais continuent à y apposer le sceau. En 1365, ils mettent le mot « visa » en bas des lettres. 4

En Angleterre, Édouard II, 1284-1327, est roi depuis 1307

Il est déposé en janvier 1327. L’Angleterre compte entre 5 et 7 millions d’habitants. 5

Jean XXII est pape d’Avignon depuis 1316

Jacques Duèze 6 est né en 1244 à Cahors. Il est issu d’une famille de la bourgeoisie aisée de Cahors, Lot. Il est élu pape en 1316, sous le nom de Jean XXII, il a 72 ans. En 1334, en Avignon, il meurt à 90 ans.

Cahors. 46
Cahors. 46. Le pont fortifié Valentré, du 14ème siècle. Photo : 18/07/2009.

Broons, Côtes-d’Armor, est à mi-chemin entre Saint-Brieuc et Rennes

Broons est à 25 kilomètres au sud-ouest de Dinan, et à 27 kilomètres au sud-est de Lamballe.

Le sud-ouest de Broons est occupé par le Bois de Broons, qui jouxte au sud la forêt de Brocéliande, Paimpont est à 40 kilomètres de Broons.

Bron, Broons, est mentionné comme paroisse dès 1224 et relève de la seigneurie de Dinan.

Naissance de Bertrand du Guesclin à la Motte-Broons

Vers 1260, Jeanne, héritière de Robert, seigneur de Broons, épouse Robert 1er du Guesclin, l’arrière grand-père de Bertrand. Les Du Guesclin héritent de la seigneurie de Broons. Robert II du Guesclin et Jeanne de Malesmains se marient en 1319. Si Robert II est bien né en 1300 et se marie en 1319, il semble correct de fixer la naissance de Bertrand en 1320. C’est l’année retenue par la plupart des historiens. 1321 est également vraisemblable.
Fils aîné des dix enfants de Robert II du Guesclin, né vers 1300, seigneur de la Motte-Broons, et de son épouse Jeanne de Malesmains, dame de Sens, Ille-et-Vilaine, Bertrand du Guesclin voit le jour dans une modeste seigneurie de la petite noblesse bretonne. Les Du Guesclin font en effet partie des familles nobles de Bretagne, Robert du Guesclin appartient à la branche cadette de la famille. La branche aînée vit au château du Plessis-Bertrand et au château de la Motte-Jean à Saint-Coulomb, Ille-et-Vilaine.
Comme il est d’usage, Bertrand est placé en nourrice et élevé parmi des paysans jusqu’à l’âge de cinq ans.
Dijon. 21
Dijon. 21 . Palais des Ducs. Bertrand du Guesclin enfant. Photo : 2013.
Le portrait peu flatteur qui nous est laissé par les historiens le décrit « petit », « les jambes courtes » et « noueuses », « les épaules démesurément larges », « les bras longs », « une grosse tête ronde et ingrate », « la peau noire comme celle d’un sanglier ». Sa laideur (la Chanson de Bertrand du Guesclin du trouvère Cuvelier dit de lui qu’il fut « l’enfant le plus laid qu’il y eût de Rennes à Dinan ») et sa brutalité lui valent l’opprobre parental. Bien qu’il soit l’aîné d’une fratrie de six enfants, sa mère donne la préférence à ses deux frères cadet et puîné, et son père le traite assez mal, refusant de le former à la chevalerie : la chronique de Cuvelier dit de ses parents qu’ils « le détestaient tant, que souvent en leur cœur ils désiraient qu’il fût mort ou noyé dans l’eau courante ». 7

Le blason de Bertrand du Guesclin

Il est décrit ainsi : d’argent à une aigle bicéphale éployée de sable, becquée et armée de gueules, et une cotice brochant en bande de gueules. A quelle date Bertrand du Guesclin a t-il a porté ce blason ?

Guérande. 44
Guérande. 44. Photo : 07/20/2005.

Quelques sites pour plus de détails sur Bertrand du Guesclin, Jeanne de Malesmains et Broons. 8

Bertrand Ier de Saint-Pern parrain de Bertrand du Guesclin

Bertrand du Guesclin aurait été baptisé en l’église Saint-Pierre de Trémeur située au nord de Broons. 9

Saint-Pern est à 25 kilomètres à l’est de Broons.

Saint-Pern est une commune d’Ille-et-Vilaine. La famille de Saint-Pern, l’une des plus distinguées de Haute-Bretagne, tire son origine et son nom de la paroisse de Saint-Pern. Elle remonte à Guirmarhoc, fondateur, avec sa femme Rotrouce, du prieuré de Saint-Pern, vers 1050. Hervé de Saint-Pern prit part en 1248 à la croisade du roi saint Louis. Plus tard Louis de Saint-Pern, fils de Philippe, épousa Havoise de Mauny et en eut Bertrand Ier de Saint-Pern, parrain en 1320 de Bertrand du Guesclin.
 
Bertrand Ier de Saint-Pern s’illustre au siège de Rennes en 1356 et s’unit à Jeanne Ruffier, qui, probablement, lui apporte en dot le manoir seigneurial de Ligouyer en Saint-Pern, juveignerie du Vauruffier. Il est cousin germain par les de Malesmains et les de Mauny. En 1351, il fait partie de la célèbre ambassade envoyée en Angleterre pour y conduire les enfants de Charles de Blois, otages pour leur père. En 1354, il assiste Bertrand du Guesclin dans son combat singulier contre Guillaume Troussel. En 1357, lors du siège de Rennes par le duc de Lancastre, il se jete le premier, l’épée à la main, dans la mine de Saint-Sauveur, repousse les Anglais par son courage, sauve la ville de Rennes.
 
Bertrand, 2ème du nom, fils du précédent, filleul de du Guesclin, et commandant en deuxième de sa compagnie de 100 lances, caution du connétable, avec les sires de Matignon et de Montbourcher, à Auray en 1365, fait qui lui valut, en 1371, le gouvernement de la Roche-Derrien (Histoire de du Guesclin, par Hay du Chastelet, pages 14, 15, 16,28, 349, 362, etc. D. Lobineau). 10

On constate que la famille De Saint-Pern a des liens familiaux avec les De Mauny et De Malesmains.

Naissance d’Olivier de Mauny ou Olivier de Miniac

C’est le fils d’Hervé, sieur de Mauny et de Lesnen, né vers 1275- ? et de Marie Du Guesclin, née vers 1285- ?. Ils se marient vers 1305. Olivier de Mauny 11 est le fils d’Hervé de Mauny, sire de Thorigny 12 et de Marie Duguesclin, fille de Guillaume du Guesclin, oncle du connétable Bertrand Du Guesclin, dont il est le cousin. Marie du Guesclin est la petite fille de Bertrand du Guesclin, environ 1220-après 1293.
Olivier de Mauny ou Olivier de Miniac, nait vers 1320 et décède après le 9 juillet 1389 à Saint-Thual, en Ille-et-Vilaine. Eon et Hervé de Mauny, chevaliers bretons, sont frères du Comte Olivier de Mauny.
La famille De Mauny est une des plus anciennes maison de la noblesse bretonne. Le baron Gautier de Mauny, fils de Jean de Mauny surnommé Le Borgne, devient un des premiers chevaliers de l’Ordre de la Jarretière, fondé en 1348. Les De Mauny sont liés à la descendance de Saint Louis.
Une femme Mauny s’est mariée avec le Prince de Galles, futur roi d’Angleterre (alors famille issue du Duc de Normandie, Guillaume le Conquérant).
Il porte les titres de Seigneur de Miniac (le château féodal du Bas-Miniac, en Miniac-Morvan), seigneur de Château-Gaillard, bailli de Caen, seigneur de Marcé, chevalier banneret de Lesnen, seigneur de Lesnen, chambellan du Duc d’Orléans, Grand Chambellan du Roi Charles V.
Saint-Thual. 35
Saint-Thual. 35. Olivier de Mauny, seigneur de Lesnen. Photo : 04/09/2018.
Avec ses frères Hervé, Henri, Eustache et Alain, il accompagne Bertrand Du Guesclin dans toutes ses expéditions en France et en Espagne. 13

Saint-Thual, Ille-et-Vilaine, est à 30 kilomètres à l’est de Broons. Il y a un lieu-dit Le Mauny à l’ouest du bourg de Saint-Thual.
Miniac-sous-Bécherel 14 est à 7 kilomètres au sud de Saint-Thual.
Miniac-Morvan est à 27 kilomètres au nord de Saint-Thual.

Miniac-Morvan. Ille-et-Vilaine. Le château de Bas-Miniac, (XVe, XVIIe et XVIIIe siècles) : ultime berceau de la famille de Miniac, le château est édifié sur les restes d’une motte féodale, probablement construite autour de l’an mil alors qu’apparaît la forme la plus ancienne du nom Miniac, Méniac. Louis de Goyon-Miniac, est au combat des Trente en 1351. Olivier de Miniac, sieur de Lesven, est compagnon d’armes du connétable Bertrand Du Guesclin. 15

Quelques sites pour plus de détails sur Olivier de Mauny.
 16

Sylvestre Budes, né vers 1320, compagnon de Bertrand du Guesclin

Uzel, Côtes-d’Armor, est à 60 kilomètres à l’ouest de Broons. Saint-Carreuc est une commune des Côtes-d’Armor.

Richard Budes, écuyer, seigneur du Plessis en Saint-Carreuc, épousa vers 1182 Catherine de Villeblanche, dont : Nicolas Ier Budes, écuyer, seigneur du Plessis, père de : Henri Budes, écuyer, seigneur du Plessis, croisé vers 1249, père de : Nicolas II Budes (sceau de 1276 : trois fleurs de lys posées, ARMI... Budes), écuyer, seigneur du Plessis, épousa vers 1280 l’héritière d’Uzel, dont : Guillaume Ier Budes, chevalier, seigneur du Plessis, d’Uzel et de La Houssaye, épousa vers 1300 Jehanne du Guesclin, dont : Sylvestre Budes (sceau : une bande chargée de trois besants), chevalier, seigneur d’Uzel et de La Houssaye, né vers 1320, compagnon de Bertrand du Guesclin à Cocherel, Auray (1364), Espagne (1367-1369), héros du Combat des dix Bretons contre dix Allemands à Rome, gonfalonnier de l’église romaine (1377), et fut exécuté à Mâcon en janvier 1380, épouse Renée Goyon. 17
Il est dit dans l’armorial de Courcy, que ce Guillaume Budes épousa, vers l’année 1300, Jeanne Du Guesclin. Silvestre Budes, fils de Guillaume, fut aussi seigneur d’Uzel. Il épousa Renée Gouyon de Matignon. 18 Ce Silvestre, parent et compagnon de Bertrand Du Guesclin, est célèbre dans l’histoire de Bretagne, et par sa bravoure, et par ses aventures, et par sa mort tragique arrivée en 1379. 19

Olivier IV de Clisson épouse Jeanne de Belleville

Cette famille tirait son nom de la baronnie de Clisson, qui était une des terres à bannière de Bretagne. Le château de Clisson, brûlé pendant la Révolution, et dont les ruines font encore l’admiration des amateurs de l’architecture féodale, fut bâti, suivant la tradition, par un sire de Clisson, au retour de la croisade. Le plus ancien du nom de Clisson dont nous ayons connaissance, est Guy, mentionné dans l’acte de fondation du prieuré de Châteauceaux, en 1040. Nous trouvons ensuite Baldric, témoin dans une donation faite en 1074 à l’abbaye de Quimperlé par Berthe, veuve du duc Allain III ; Gaudin, cité dans une charte de Marmoutiers, en 1090 ; Guillaume, nommé dans une charte de Bernard de Machecoul, pour les religieux de Saint-Martin ; Haimeric, qui figure dans une charte de l’abbaye de Buzay, de 1152 ; Guillaume de Clisson, qualifié baron, ainsi que le sire de Raiz, dans une charte de 1205 ; ce Guillaume de Clisson et son fils, nominé aussi Guillaume, sont mentionnés parmi les chevaliers bannerets bretons qui furent convoqués à l’ost de Philippe-Auguste, et qui se trouvèrent à la bataille de Bouvines, en 1214 ; Monsieur Olivier, sire de Clisson, eut sa terre confisquée par le duc, en 1260. Son fils Olivier est qualifié valet dans un titre de 1265, et chevalier dans un autre de 1275.
Olivier, fils du précédent, épousa en 1320 Jeanne de Belleville.
De ce mariage nait le 23 avril 1336 le connétable Olivier V de Clisson, qui succède en 1380 à Bertrand du Guesclin.
Josselin. 56
Josselin. 56. Olivier V de Clisson et Marguerite de Rohan à la basilique. photo : 21/07/2011.

Naissance de Jean de Saintré, de Saintre ou Xaintré.

Né à Vendôme en 1320, il fut d’abord capitaine d’une grande compagnie et aurait commandé l’armée royale en Guyenne (Sud-ouest de la France). Il est ensuite fait page du roi Jean le Bon et lieutenant du baron de Craon. Devenu sénéchal d’Anjou et du Maine, Xaintré fait le siège de Dinan avec Bertrand Du Guesclin (dont il avait fait connaissance à Nantes), et, en 1356, combat les Anglais à Poitiers, où, comme le roi, il est fait prisonnier. Il meurt à Pont-Saint-Esprit, en 1368. 20

Naissance de John Chandos

John ou Jean Chandos, né dans le Derbyshire vers 1320 d’une lignée de petite noblesse, est considéré comme le plus grand capitaine anglais de l’époque. En 1339, il se fait remarquer par le roi Édouard III lors du siège de Cambrai. Il est présent lors de la chevauchée de Normandie en 1346. À Crécy, il commande l’armée du prince Édouard, le futur Prince Noir, qui n’a que 16 ans. Il affronte Bertrand du Guesclin à plusieurs reprises. Il meurt en 1370. 21

Les futurs adversaires ou compagnons d’armes de Bertrand du Guesclin

Bertrand du Guesclin ne sait pas que Bertrand de Saint-Pern, son parrain en 1320, et ces quatre personnages du même âge que lui, Olivier de Mauny, Sylvestre Budes, John Chandos et Jean de Saintré, feront partie de sa vie et de son histoire.