aller au contenu

De Saint-Jean-Brévelay à La Chapelle-Caro

19 mai 2017

19 mai. Saint-Jean-Brévelay, 56. Départ 9h.

Après un bon petit-déjeuner, la propriétaire me conduit à la banque, je n’ai pas de quoi la payer. Halte au distributeur de billets, je solde ma dette, on se quitte.

Je prends la direction de Plumelec où j’arrive vers 10h30. C’est le marché. Pause-café. La propriétaire me sert un café-maison sans me prévenir, je la vois faire, je le bois, il est bon, je lui signale. Ennuyée, elle s’excuse et propose de me l’offrir. Un café-maison à la place d’un café-percolateur. Une façon de se faire un peu de gratte. Les affaires sont difficiles, toutes les ruses sont bonnes pour survivre.

Plumelec. 56
Plumelec. 56. Photo : 19/05/2017.
Puits
Puits. Photo : 19/05/2017.
Beau travail
Beau travail. Photo : 19/05/2017.
Pas facile de trouver 2 croix identiques
Pas facile de trouver 2 croix identiques. Photo : 19/05/2017.
Pause, le ciel au-dessus de moi
Pause, le ciel au-dessus de moi. Photo : 19/05/2017.
Croix trapue, granit
Croix trapue, granit. Photo : 19/05/2017.
Un accidenté de la route
Un accidenté de la route. Photo : 19/05/2017.
C'est tout de même beau
C’est tout de même beau. Photo : 19/05/2017.

Je me dirige vers Saint-Aubin. Je passe le Paradis, bonne adresse, çà sent la fin du voyage. Une belle croix à la Grée Géant. L’église de Saint-Aubin est fermée, la boulangère, en face, me voit, elle apporte les clefs et m’ouvre les portes. Merci. L’église mérite la visite, elle est richement décorée et imposante pour un si petit village. Je prends un café au restaurant, c’est l’heure de l’apéritif, le bar se remplit, çà a l’air d’être une bonne adresse. Je n’ai pas faim, dommage. Un client n’a plus que le pouce et le petit doigt à la main droite, çà doit être surprenant lorsqu’on lui serre.

Plumelec. 56. Saint-Aubin
Plumelec. 56. Saint-Aubin. Photo : 19/05/2017.
Plumelec. 56. Saint-Aubin
Plumelec. 56. Saint-Aubin. La voûte de l’église. Photo : 19/05/2017.
Plumelec. 56. Saint-Aubin
Plumelec. 56. Saint-Aubin. Photo : 19/05/2017.
Un village de sculpteurs
Un village de sculpteurs. Photo : 19/05/2017.
Chevaux en prières
Chevaux en prières. Photo : 19/05/2017.
Tu veux venir avec moi
Tu veux venir avec moi. Photo : 19/05/2017.
A travers la pierre, tu trouveras la lumière
A travers la pierre, tu trouveras la lumière. Photo : 19/05/2017.
Restauration discutable
Restauration discutable. Photo : 19/05/2017.
Un véritable chemin de croix
Un véritable chemin de croix. Photo : 19/05/2017.

Avant Lizio, devant un garage et une belle croix, un monsieur vient à ma rencontre et m’interroge, d’où venez-vous ? où allez-vous ? On fait rapidement connaissance, on échange nos adresses, c’est le petit fils du frère de l’abbé Gillard, celui que j’ai croisé à Tréhorenteuc lors de ma 1ère étape, un personnage étonnant. Il a certainement des informations intéressantes à nous communiquer pour un prochain article dans l’Encyclopédie de Brocéliande. Nous nous promettons de nous revoir, qui sait ?

Lizio. 56
Lizio. 56. Le temps s’assombrit. Photo : 19/05/2017.
Lizio. 56
Lizio. 56. Photo : 19/05/2017.

Au centre bourg, une giboulée, je m’installe sous l’abribus, le bar est fermé jusqu’à 16 heures.

Une dame sort de chez elle, se dirige vers sa voiture, je m’approche, lui demande la route, elle me propose de m’avancer, j’accepte. Merci. Elle passe devant le site du Poète Ferrailleur et me dépose au carrefour de la départementale, près de la chapelle Sainte-Catherine. Il pleut encore un peu.

Je passe devant le château et devant le site de la « Mine de La Villeder ». Une association bouge pour remettre en valeur ce site exceptionnel. Bon courage.

Le bar-restaurant est fermé, dommage
Le bar-restaurant est fermé, dommage. Photo : 19/05/2017.

Au Roc-Saint-André, je prends une bière à la Chaumière, la dernière du voyage. J’appelle Catherine et l’invite à venir me récupérer. Je découvre que Bertrand du Guesclin a une rue à son nom dans le centre, c’est le bonus de fin de parcours. Je retrouve le canal de Nantes à Brest.

Accueilli par Bertrand du Guesclin au Roc-Saint-André, je ne peux pas espérer mieux. Maintenant il va falloir que je trouve quand et pourquoi il est venu là.

Le Roc-Saint-André. 56. Avec Bertrand du Guesclin
Le Roc-Saint-André. 56. Avec Bertrand du Guesclin. Photo : 19/05/2017.

Catherine arrivera dans une petite heure, je passe l’Oust et atteins la Chapelle-Caro, en travaux. Je suis revenu chez les Coriosolites. Je m’installe au niveau du chemin qui mène au château de Crévy et j’attends. Si près de la ligne d’arrivée, j’ai une forte envie de retrouver mon épouse et mon lit. La boucle est bouclée ! Heureux et fébrile.

Même sur les ponts
Même sur les ponts. L’Oust, canal de Nantes à Brest. Photo : 19/05/2017.
Le Roc-Saint-André. 56
Le Roc-Saint-André. 56. Photo : 19/05/2017.

Catherine arrive vers 17h, embrassade, émotions, commentaires sur ma barbe, après une bonne 1/2 heure, nous voici chez nous. C’est bon de retrouver son chez soi.

Voir et savoir

  • Plumelec. Saint-Aubin, 56 : L’église.
  • Lizio, 56 : L’église Notre-Dame-du-Lys.
  • Le Poète ferrailleur. Un monde de rêve.
  • La chapelle Sainte-Catherine et sa fontaine. Où se cache le trésor des Templiers ?
  • Le musée des carrières de Bretagne : roches, minéraux, engins de chantier, maquettes, la vie de la famille Coudray.
  • Le musée Alain Guillard. Un collectionneur incroyable, des milliers d’objets.
  • Le Roc -Saint-André, 56 : Brasserie Lancelot créée en 1990, installée sur le site d’une ancienne mine de cassitérite.
  • L’Oust. Rivière, une grande partie du cours est artificielle, fait partie intégrante, sur plus de 80 kilomètres, du canal de Nantes à Brest. La frontière entre les Vénètes, Vannes, et les Coriosolites, Corseul, 22.
  • Une voie gallo-romaine arrive de Saint-Guyomard au lieu-dit La Garenne où il y aurait un camp, de quelle époque ?
  • La Chapelle-Caro, 56 : Le château de Crévy, est une ancienne sergenterie féodée de Ploërmel du 14ème siècle, oppidum.

Ma collection de tampons

  • Plumelec. Saint-Aubin, 56 : La Halte d’Aubin, restaurant, bar.