aller au contenu

Coup de blues

27 avril 2020

lundi 27 avril 2020, par René Barrat

Le temps s’est dégradé, la grisaille et des averses.

mtf27042020-15.jpg

Ce matin j’ai continué à compléter mes données sur Bertrand du Guesclin. Je suis en 1351, c’est le fameux Combat des Trente, entre Ploërmel et Josselin. Trente Anglo-bretons contre trente Bretons. Les Bretons de Jean de Beaumanoir ont gagné.

Il pleut, j’en profite pour mettre à la poubelle de vieilles revues sur les vins, le jardinage, la décoration intérieure. Certaines datent du siècle précédent, des souvenirs, ça ne rajeunit pas.

mtf27042020-07.jpg

Cet après-midi, j’écoute du blues, musique de circonstances.

Un peu de lecture, une biographie du Prince Noir, Edward de Woodstock, prince de Galles. C’est lui qui a battu Jean II le Bon à Poitiers en 1356. Une sacrée pâtée pour la noblesse de France. Avec le Traité de Brétigny qui suivra, la France perd un quart de son territoire, ça va être dur pour le dauphin, Charles V.

Je lis aussi quelques citations pour activer mes neurones.

 Car enfin, qu’est-ce que l’homme dans la nature ? Un néant à l’égard de l’infini, un tout à l’égard du néant, un milieu entre rien et tout. Pascal. Pensées.
Aujourd’hui l’homme n’est pas au milieu, il est plus proche du néant.

mtf27042020-17.jpg

 L’homme n’est qu’un roseau, le plus faible de la nature ; mais c’est un roseau pensant. Il ne faut pas que l’univers entier s’arme pour l’écraser : une vapeur, une goutte d’eau, suffit pour le tuer. Mais quand l’univers l’écraserait, l’homme serait encore plus noble que ce qui le tue, parce qu’il sait qu’il meurt, et l’avantage de l’univers a sur lui, l’univers n’en sait rien. Pascal. Pensées.
Sacré Pascal, il nous avait prévenu. Sera-t-on plus noble que le Coronavirus ?

 Ô temps, suspends ton vol ! et vous, heures propices, suspendez votre cours ! Laissez-nous savourer les rapides délices des plus beaux de nos jours ! Alphonse de Lamartine.
Oui, oui, c’est un mauvais rêve, je vais bientôt me réveiller.

mtf27042020-14.jpg

 Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d’aller de l’avant. Paulo Coelho.
Hier, c’était hier. Demain ne peut être hier. Est-ce que demain sera mieux que hier ?

mtf27042020-13.jpg

 Persévérez, et tenez toujours ferme à l’heure présente. Chaque moment, chaque seconde est d’une valeur infinie, car elle est le représentant d’une éternité toute entière. Goethe. Conversations.
Je persévère, M. Goethe, mais pas pour l’éternité !

mtf27042020-06.jpg

 Mignonne, allons voir si la rose…Pierre de Ronsard. Ode à Cassandre.

mtf27042020-01.jpg

 Mignonne, allons voir s’il arrose…Le jardinier.

Sur cette blague, je vous quitte. Allez, encore une !

 Le Covid va changer la vie, pas la mort, c’est rassurant, non. Moi.

 C’est le combat de Covid contre Goliath. On connait la fin.

A demain.