aller au contenu

1336. Bertrand du Guesclin a 16 ans

Naissance d’Olivier V de Clisson. Miles de Noyers Grand bouteiller de France. Naissance de Philippe de France, duc d’Orléans.

Un projet de croisade

En mars, le roi de France, Philippe VI de Valois, réunit une flotte à Marseille pour gagner la Terre sainte.

Isabelle de Valois épouse Pierre Ier de Bourbon

Isabelle de Valois, 1313-1383, se marie le 25 janvier 1 avec Pierre Ier de Bourbon, né vers 1311-†1356.

Isabelle de Valois est la fille de Charles de France, comte de Valois, frère du roi Philippe IV le Bel, et de sa 3ème épouse, Mahaut de Châtillon. 2

Mahaut de Châtillon est née en 1293 et morte le 3 octobre 1358, c’est la fille de Guy IV de Châtillon-Saint-Pol 3 et de Marie de Bretagne. 4

Isabelle de Valois et Pierre Ier de Bourbon ont des enfants  :

  • Louis II, 1337-1410, duc de Bourbon,
  • Jeanne, 1338-1378, mariée en 1350 à Charles V, 1337-1380, futur roi de France,
  • Blanche, 1339-1361, mariée en 1353 à Pierre Ier le Cruel, futur roi de Castille,
  • Bonne, 1341-1402, mariée en 1355 à Amédée VI, mort en 1383, comte de Savoie,
  • Catherine, 1342-1427, mariée en 1359 Jean VI, mort en 1388, comte d’Harcourt,
  • Marguerite, 1344-1416, mariée en 1368 avec Arnaud-Amanieu d’Albret, 1338-1401,
  • Isabelle, née en 1345.

Avec Jeanne, les Bourbon sont sur le trône de France en 1350, et avec Blanche, sur le trône de Castille en 1353.

Marie de Bretagne, 1268-†1339, 5 est la fille du duc Jean II de Bretagne et de Béatrice d’Angleterre.

Leur fille, Jeanne, vivante en 1353, est mariée à Miles Ier de Noyers, seigneur de Maisey-le-Duc, gouverneur du comté d’Artois pour le roi. Mahaut de Châtillon est la sœur de Jeanne. 6

Miles de Noyers est nommé Grand bouteiller de France

Le Bourguignon Miles de Noyers est président de la Chambre des comptes depuis 1326, l’avènement de Philippe VI n’a rien changé. Lors des trois premières années du règne, il fait entrer avec Anseau de Joinville des Bourguignons et des Champenois à la Chambre dont ils prennent le contrôle.

Noyers. 89
Noyers. 89 . Porte d’entrée de Noyers-sur-Serein. Photo : 26/09/2013. info credit René Barrat

Anseau de Joinville est le fils de Jean de Joinville, le chroniqueur de Saint Louis. Sénéchal de Champagne, il devient en 1338 l’un des présidents de la Chambre des comptes. En 1339, Philippe VI récompense sa longue carrière, il le nommant maréchal de France. Il meurt en 1342 ou en 1343, à près de quatre-vingt ans. 1265 - 1343.

A partir de 1331, le Chancelier Guillaume de Sainte-Maure, le supplante et place aux finances son équipe constituée par les trésoriers Martin des Essars et Pierre Forget. La présidence de la Chambre est supprimée.

Soutenu par le duc Eudes de Bourgogne, Philippe VI de Valois s’entoure d’une équipe de serviteurs bourguignons qui l’assiste pendant près de dix ans. La carrière de Miles de Noyers culmine en 1336 avec son accession au titre convoité de Grand bouteiller de France. Philippe VI se montre très bienveillant envers Miles de Noyers, et lui assigne comme secrétaire un de ses clercs. Les archives de la maison de Noyers 7 démontrent que la plupart des questions débattues en Conseil sont d’abord soumises au Grand bouteiller. 8

Eudes IV de Bourgogne est né en 1295, il est duc de Bourgogne de 1315 à 1349, comte de Bourgogne et d’Artois de 1330 à 1347, fils de Robert II, duc de Bourgogne (1272-1306), et d’Agnès de France. Il est donc, par sa mère, petit-fils de Saint Louis, Louis IX. Il décède le 3 avril 1349 à Sens.

Les Bourguignons s’installent près du pouvoir royal.

Philippe VI de Valois confisque le comté de Ponthieu

Le comté de Ponthieu passe à la famille de Montgommery, puis à celle des Dammartin, aux rois de Castille et aux Plantagenêts. En 1336, Philippe VI de Valois le confisque à Édouard III d’Angleterre, son fils Jean II le Bon le rend en 1360 par le traité de Brétigny et Charles V le reconquiert en 1369. 9

1er juillet. Naissance de Philippe de France, duc d’Orléans

Philippe de France, duc d’Orléans, plus connu sous le nom de Philippe d’Orléans d’après son apanage, est le premier duc d’Orléans de 1344 à 1375.

En juillet 1313, Philippe VI de Valois épouse en premières noces Jeanne de Bourgogne. Elle est née vers 1293, c’est la fille de Robert II, 1248-1306, duc de Bourgogne de 1272 à 1306, et d’Agnès de France, 1260-1325.

Philippe d’Orléans naît au château de Vincennes le 1er juillet. C’est le fils puîné de Philippe VI de Valois, roi de France et de son épouse Jeanne de Bourgogne. Son frère aîné est le futur roi, Jean le Bon. Son père le roi meurt alors qu’il n’a que quatorze ans. Le 8 janvier 1345, Philippe épouse la princesse Blanche de France, fille posthume du roi Charles IV le Bel et de Jeanne d’Évreux, avec qui il n’eut pas d’enfants. Lors de la bataille de Poitiers en 1356, Philippe est fait prisonnier. Il est otage jusqu’en 1360. Il meurt le 1er septembre 1375. Sans postérité légitime, ses domaines reviennent au domaine royal. 10

Il est éduqué à la cour avec une bande d’enfants d’âge similaire dont il restera proche : les enfants de Jean II le Bon, Charles, Jean et Philippe, Louis de Bourbon, Édouard et Robert de Bar, Godefroy de Brabant, Louis d’Étampes, Louis d’Évreux (frère de Charles le Mauvais), Jean et Charles d’Artois, Charles d’Alençon et Philippe de Rouvre. 11

Vincennes. 94
Vincennes. 94. Le château. Photo : 26/10/2016. info credit René Barrat

Naissance de Louis d’Évreux, comte d’Étampes

Il est plus connu sous le nom de Louis d’Étampes, 1336 - 1400.

Prince capétien, arrière-petit-fils du roi Philippe III le Hardi, il est le fils aîné du comte Charles d’Évreux, pair de France, et de son épouse Marie de la Cerda, issue de la branche aînée de la famille royale de Castille mais dépossédée du trône. Pair de France au titre de son comté d’Étampes, il est aussi seigneur de Gien, Biscaye, Dourdan, Lunel, Gallardon et Aubigny.

En 1358, Louis épouse Jeanne de Brienne, fille de Raoul Ier de Brienne, connétable de France, comte d’Eu et de Guînes, et de Jeanne de Mello. Ils n’ont pas d’enfants.

Il est l’un des quatre princes du sang donnés comme otages pour garantir le traité de Brétigny en 1360.

Le roi Charles V le choisit en outre comme « chef parrain » de son second fils, Louis, futur duc d’Orléans. Bertrand du Guesclin est également parrain de Louis. 12

Etampes. 91
Etampes. 91. La tour de Guinette. Photo : 25/10/2009

La noblesse normande est divisée

La noblesse normande est divisée en deux partis, les comtes de Tancarville et d’Harcourt qui se livrent une guerre sans merci depuis plusieurs générations. Les rois de France soutiennent depuis longtemps les comtes de Tancarville auxquels il confient la charge de chambellan de l’Échiquier. Cette cour rend justice de manière indépendante, c’est une charge de grande importance qui revient pratiquement à être duc de Normandie. Cependant, Philippe VI est contraint de composer avec le clan de Harcourt.

Édouard III fait valoir ses droits à la couronne de France, un hommage des seigneurs normands à Édouard III constituerait une menace majeure pour la légitimité des Valois.

Philippe VI nomme Godefroy de Harcourt capitaine souverain en Normandie. Quand il est duc de Normandie, Jean le Bon a noué des liens étroits avec les Tancarville qui représentent le clan loyaliste.

Harcourt. 27
Harcourt. 27. Photo : 25/09/2004. info credit René Barrat

Le choix entre l’Angleterre et la France partage la famille Harcourt.

Or, le vicomte Jean II de Melun a épousé Jeanne, la seule héritière du comté de Tancarville. Par la suite, ce sont les Melun-Tancarville qui forment l’ossature du parti de Jean le Bon, alors que Godefroy de Harcourt est le défenseur historique des libertés normandes et donc du parti réformateur. Le rapprochement entre ce dernier et Charles de Navarre, qui se pose en champion des réformateurs, va de soi. 13

Philippe de Valois soutient le roi d’Écosse David II

En avril 1326, Robert Bruce renouvelle l’Alliance par le traité de Corbeil. Le roi d’Écosse David II, est fait prisonnier par les Anglais lors de la bataille de Neville’s Cross.

En 1336, le roi de France Philippe de Valois fournit une aide militaire au roi d’Écosse David II, exilé en France après avoir été déposé par Édouard III. 14

Jean de Hubant crée le collège de l’Ave Maria à Paris

Le 9 août, 15 le conseiller du roi, président de la chambre des Enquêtes, Jean de Hubant, crée le collège de l’Ave Maria à Paris, rue de la Montagne-Sainte-Geneviève. 16

Début octobre, le roi Édouard III d’Angleterre intrigue en Flandre

Il interdit l’exportation de laine anglaise, ce qui provoque un soulèvement des tisserands flamands conduit par Jacob van Artevelde.

Le fief de Regnéville, Manche, passe dans les mains de la famille de Navarre

Benoît XII et les Franciscains

Le 28 novembre, le pape Benoît XII adresse aux Franciscains la bulle de réforme Redemptor noster. Il insiste sur la formation des missionnaires dont la foi et la science doivent avoir été vérifiées avant leur départ.

Arnaud Devia, évêque d’Avignon, meurt en 1336 17

En Bretagne, le vicomte de Léon fonde un hôpital

Un hôpital, fondé en 1336 par le vicomte de Léon, semble à l’origine de la trève de Saint-Julien dépendant aujourd’hui de la paroisse de Ploudiry. 18 Des actes du Saint-Siège du 2 août 1371 et du 2 août 1372

« accordent des indulgences à ceux qui contribueront à la réparation de l’hôpital Saint-Julien, en tête du pont de Landerneau fréquenté par un grand concours de pèlerins se rendant soit à Saint-Michel au mont Gargan, soit à Saint-Mathieu-de-Fine-Terre. » 19

Le 23 avril, naît Olivier V au château de Clisson

Olivier V de Clisson est le fils d’Olivier IV de Clisson, né vers 1300 et mort en 1343 à Paris, et de Jeanne de Belleville.

En mai 1320, Olivier IV épouse Blanche de Bouville née vers 1300, morte le 19 novembre 1329, dont ils ont un fils, Jean.

Vers 1330, il se remarie avec Jeanne de Belleville qui lui donne cinq enfants, dont Olivier V.

Amaury et Gauthier de Clisson sont frères d’Olivier IV de Clisson. Amaury soutient Jean de Monfort, alors que Gauthier et Olivier choisisent Charles de Blois. Amaury décède à la Roche-Derrien en 1347, Gauthier à Brest en 1342. 20

Clisson. 44
Clisson. 44. Naissance d’Olivier V de Clisson en 1336. Photo : 19/02/2017. info credit René Barrat

Olivier V de Clisson est le futur successeur de Bertrand du Guesclin comme connétable de France. Ils vont d’abord s’affronter et ensuite, dès 1370, combattre ensemble.