aller au contenu

1321. Bertrand du Guesclin a 1 an

En France, la famille de Bourbon s’installe dans le paysage. Jacques Ier de Bourbon combat en Bretagne, en 1341 et 1342, pour Charles de Blois contre Jean de Montfort.

1321. Bertrand du Guesclin a 1 ans.

Souvigny et Bourbon-l’Archambault sont le berceau de la première Maison de Bourbon. Elle s’installe ensuite à Moulins, Allier.

La famille de Bourbon s’installe dans le paysage

Louis 1er de Bourbon soutient Philippe de Valois

Louis Ier de Bourbon, 1 dit le Grand ou le Boiteux, né en 1279 et décédé en 1341. Il est l’initiateur de la puissance future de la maison de Bourbon. En septembre 1310, il épouse Marie d’Avesnes, 1280-1354, fille de Jean Ier de Hainaut, comte de Hollande et de Hainaut, et de Philippa de Luxembourg.
En 1316, il prend le parti du régent Philippe de Poitiers contre les menées du comte de la Marche et duc de Bourgogne qui soutiennent la candidature au trône de la petite Jeanne de Navarre, fille de Louis X le Hutin. Fidèle au comte de Poitiers, qui devient quelques mois plus tard le roi sous le nom de Philippe V, Louis, devenu entre-temps comte de Clermont-en-Beauvaisis 2 à la mort de son père, lui vend ses droits de battre monnaies d’or et d’argent sur ses terres pour 15.000 livres. Il fait son entrée au Conseil du roi.
À la mort du roi Philippe V le Long en 1322, Louis de Clermont soutient les droits au trône du comte de la Marche, frère de Philippe V, qui devient le roi Charles IV. Sous ce règne, il participe à la guerre de Saint-Sardos « Tarn-et-Garonne. », sous les ordres de Charles de Valois. Il prend ainsi aux Anglais les villes de Monségur, Sauveterre, Cour-Saint-Maurice, et Agen.
Louis Ier dit le Boiteux puis le Grand devient sire de Bourbon en 1310. Très proche du roi Philippe IV le Bel, il participe en tant que comte de Clermont (en Beauvaisis -c’est ainsi qu’on désigne dorénavant l’héritier du duché de Bourbon- à la campagne des Flandres et est présent lors d’importantes cérémonies (couronnement du pape Clément V, mariage de la sœur du roi à Londres et sacre d’Edouard II), pendant lesquelles il s’endette en menant grand train, au point que Béatrix doit mettre en gage quatre châtellenies ! Il est ensuite nommé grand chambrier de France, fonction hautement honorifique et assortie de moyens financiers conséquents. Il fonde la Sainte Chapelle de Bourbon en 1315 pour y abriter les précieuses reliques données par St Louis à Robert de Clermont. Il agrandit aussi considérablement le château de Moulins, ainsi que celui de Chantelle. Rêvant d’Orient et de croisades, il achète au duc de Bourgogne le titre de roi de Thessalonique pour une forte somme. Mais la guerre franco-anglaise l’oblige à se concentrer sur l’Aquitaine, où il conquiert l’Agenais et la Guyenne (sauf Bordeaux). Pour le remercier, Charles IV le Bel, le nouveau roi, né à Clermont en Beauvaisis, lui échange ce fief contre le comté de la Marche, Issoudun, St Pierre le Moutier et Montferrand. En 1327 il érige la baronnie de Bourbon en duché. L’année suivante le roi Philippe VI lui reprend Issoudun, St Pierre le Moutier et Montferrand mais lui rend le comté de Clermont, qu’il érige en pairie à cette occasion. Louis Ier devient donc un des personnages les plus importants du royaume (il n’y avait à l’époque que quatre duchés, ceux de Bourbon, de Bretagne, de Guyenne et de Bourgogne, et la pairie constituait l’ultime honneur, partagé seulement par quelques élus). Louis Ier récupère aussi Veauce et Montaigu le Blin, et continue de s’illustrer sur les champs de bataille -de nouveau en Flandres- et à mener des opérations diplomatiques avec l’Angleterre. Il laisse deux fils, Pierre et Jacques. La branche aînée issue de Pierre continuera à régner sur le Bourbonnais jusqu’à la fin, alors que la branche cadette issue de Jacques obtiendra le trône de France bien des années plus tard. Il laisse aussi une fille, Marie, mariée au fils du roi de Chypre, qui une fois veuve se remariera à l’empereur latin de Constantinople Robert de Sicile. 3
Moulins. 03
Moulins. 03. Photo : 15/05/2005.

La naissance de Jacques Ier de Bourbon

Jacques Ier de Bourbon, 4 comte de la Marche et de Ponthieu, né en 1321, est comte de la Marche de 1342 à 1361, comte de Ponthieu de 1351 à 1360 et connétable de France de 1354 à 1356. Il est un arrière-petit-fils du roi de France Louis IX 5 et l’ancêtre par les mâles du roi Henri IV de France. 6 Il est le fils de Louis Ier, duc de Bourbon et comte de la Marche, et de Marie d’Avesnes.
Jacques 1er de Bourbon, comte de La Marche
Jacques 1er de Bourbon, comte de La Marche . Peinture de Merry-Joseph Blondel, 1835, Palais de Versailles.
Il épouse, en juillet 1335, Jeanne de Châtillon-Saint-Pol, dame de Condé, Leuze et Carency, vers 1323 -† 15 août 1371 ; fille d’Hugues de Leuze et Condé, petite-fille de Jacques de Leuze et de Catherine de Condé et Carency, arrière-petite-fille de Guy III comte de Saint-Pol. Ils ont des enfants :
-* Isabelle (1340/1350 † probablement à Pouancé 7 le 15 mai 1371), mariée en premières noces avec Louis II de Brienne, vicomte de Beaumont († 1364), puis en secondes noces avant 1368 avec Bouchard VII, † 1371), comte de Vendôme et de Castres,
-* Pierre, 1342 † Lyon avril/novembre 1362, comte de la Marche,
-* Jean Ier, 1344 - † Vendôme 11 juin 1393), comte de la Marche et de Vendôme,
-* Jacques, 1345/50 - † 1416/septembre 1417, seigneur de Préaux, tige de la branche des Bourbons, seigneurs de Préaux.

Il combat en 1341 et 1342 pour Charles de Blois contre Jean de Montfort. En 1351, le roi Jean II le Bon lui donne le Ponthieu. Il est présent à la bataille de Crécy, 1346, où il est blessé. À la bataille de Poitiers en 1356, il est blessé et fait prisonnier.

La paix de Brétigny 8 est signée en 1360, il perd le Ponthieu, rendu aux Anglais, et combat pour débarrasser le royaume de France des Grandes Compagnies.

En 1362, à la bataille de Brignais, près de Lyon, contre les Tard-Venus, le comte de la Marche et son fils aîné sont mortellement blessés. Ramenés à Lyon, ils succombent à leurs blessures. Jacques Ier de Bourbon,meurt le 6 avril 1362.

La Marche est une« zone tampon » entre l’ Aquitaine anglaise et le Berry français, mais également entre le Limousin et l’Auvergne. Elle est rattachée à la couronne de France par Philippe IV le Bel. Elle revient à son fils, Charles IV le Bel en 1309 et devient duché-pairie en 1317. En 1327, elle est échangée avec le comté de Clermont-en-Beauvaisis, Oise. Elle revient ensuite aux Bourbon.

Le Ponthieu a comme capitale Abbeville, Somme. Sa principale place-forte est Montreuil-sur-Mer, Pas-de-Calais.

Montreuil-sur-Mer. 62
Montreuil-sur-Mer. 62. Les remparts. Photo : 25/07/2014.

Son frère, Pierre 1er de Bourbon

Son frère est Pierre 1er de Bourbon, 1342-1356. Il est marié à Isabelle de Valois 9 née en 1313, et morte à Paris le 26 juillet 1383. Elle est sœur du roi de France, Philippe VI de Valois, et duchesse de Bourbon.

Pierre Ier doit faire face aux troubles de la guerre de Cent Ans. Des bandes de pillards, les "routiers", écument le pays, dont l’ouest du Bourbonnais. Pierre Ier meurt à la bataille de Poitiers en 1356 en protégeant le roi Jean II le Bon. Ayant mené grand train, il finit criblé de dettes, à tel point qu’à sa mort son corps est gardé comme monnaie d’échange par ses créanciers et qu’il est excommunié jusqu’à ce que son fils règle ses dettes ! Sa fille Jeanne deviendra reine de France en se mariant au futur Charles V, et sa fille Blanche reine de Castille par son mariage avec Pierre le Cruel.

Jeanne de Bourbon épouse le Dauphin de France, Charles V de Valois

Jeanne de Bourbon, fille de Pierre Ier, duc de Bourbon, et d’Isabelle de Valois, épouse le 8 avril 1350, le Dauphin Charles, petit-fils du roi de France, Philippe VI de Valois.

Blanche de Bourbon épouse le roi Pierre 1er de Castille

Blanche de Bourbon est la deuxième fille du duc Pierre Ier de Bourbon et d’Isabelle de Valois. Elle est née en 1339. En 1352, pour sceller une alliance entre les royaumes de France et de Castille, Blanche épouse Pierre 1er le Cruel.

Louis II de Bourbon, dit le Bon, avec Bertrand du Guesclin

Fils de Pierre Ier, duc de Bourbon, Louis II de Bourbon, dit le Bon lui succède en 1356. On le retrouve plus tard avec Bertrand du Guesclin. 10

Louis II de Bourbon
Louis II de Bourbon. Dans l’Armorial d’Auvergne de Guillaume Revel (1450).