aller au contenu

D’Ancenis à Chaudron-en-Mauges

22 avril 2015

Ancenis (44), départ 8 h.

La journée d’hier fut un peu longue. Environ 40 kilomètres. Aujourd’hui, je serais plus raisonnable. Je passe devant la statue de Joachim du Bellay, au pied du pont en travaux. Il regarde la Loire. 1522-1560, il est mort jeune. « Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage...plus mon petit Liré que le mont Palatin. Et plus que l’air marin la douceur angevine ».

Joachim regarde sa Loire
Joachim regarde sa Loire.

C’est le cas ce matin, soleil et un petit vent frais. Je passe la Loire après une centaine de kilomètres, il en reste plus de 800. « Bon courage » me disent certains. Ce n’est pas une affaire de courage, mais d’envie. J’ai cette envie, si je la perds, j’arrête. On ne vous dit jamais « mauvais courage ». Bon courage, c’est un pléonasme.

Des peintres acrobatiques sur le pont
Des peintres acrobatiques sur le pont.

C’est l’arrivée dans le Maine-et-Loire, 49. Je quitte la Loire-Atlantique, 44. Après ces quelques jours, je constate que j’attire l’attention des enfants, des vaches et maintenant d’un SDF. Mon accoutrement lui a plu. Il me lance un « salut camarade ». Je le remercie.

Liré. La tuile succède à l'ardoise
Liré. La tuile succède à l’ardoise. Liré. La tuile succède à l’ardoise

A Liré, les cloches accompagnent mon passage. J’attaque la Route Historique des Vignobles. Les toitures changent de couleur, plus d’ardoise mais de la tuile plate ou canal, rouge. Pour la pierre locale, il me semble que c’est le béton, toutes les maisons, ou presque, sont couvertes de ciment. Finalement je découvre dans les champs que c’est le schiste avec d’autres roches transportées par la Loire quand, aux époques glaciaires, elle était plus large et plus haute. L’ampoule de mon pied droit me titille, mais ce n’est pas cette bulle de lymphe qui va me freiner. Tête de mule, je préférerais que ce soit pied de mule. Enfin. J’ai également le tendon d’Achille qui se tend. Est-ce que c’est la contrepartie du Gamay d’hier soir ? Qu’est-ce qu’Achille aurait à voir avec le Gamay ? J’en sais rien. Plutôt Dionysos ou Bacchus.

Des vignes sur les coteaux
Des vignes sur les coteaux.

De Bouzillé, on a un superbe point de vue sur la Loire, Ancenis, Saint-Florent-le-Vieil, c’est superbe. Au bar-tabac, les propriétaires sont des fans de Jimi Hendrix et John Travolta, ça se voit aux affiches et tableaux sur les murs. Nous sommes sur les terres qui connurent les Guerres de Vendée, le sujet divise toujours autant. A La Chapelle-Saint-Florent, une croix historique est entourée des matériaux utilisés par la commune. C’est dommage. Auparavant je regardais mes pieds de haut, maintenant, allongé sur le dos, je les mets en hauteur et les admire d’en bas. Ils méritent bien cette estime. Çà aide la circulation du sang. Un viticulteur s’appelle Bourré, faut le faire. L’église est en tuffeau et sera achevée en 1871 après sept années de travaux.

Le moulin de l'Epinay admire Saint-Florent-le-Vieil
Le moulin de l’Epinay admire Saint-Florent-le-Vieil.

Le Moulin de l’Epinay est situé sur une hauteur. C’est classique pour les moulins...à vent. Il est fermé, il y a une fête de famille. Impossible d’y déjeuner. Heureusement que j’ai fait un copieux petit déjeuner. On tiendra. Les ailes tournent. De là, on domine la vallée de la Loire, au nord. Des gamins friment devant moi, sur un jeu, un pont-passerelle, pour me montrer ce qu’ils savent faire. Ils m’invitent à participer à leurs ébats, plus tard, merci. Saint-Pierre-Montlimart est à 8 kilomètres, çà fera 25 pour la journée. Ok, parfait. Au pont Dalaine, sur l’Evre, commence une gentille grimpette à travers les arbres fruitiers, des pommiers en fleurs. C’est le cœur des Mauges.

Pour les fruits, il faudra repasser
Pour les fruits, il faudra repasser.

Saint-Pierre-Montlimart. Sur la place du village, deux menhirs-sculptures se haussent vers le ciel. L’hôtel-restaurant est fermé depuis quelque temps, des herbes poussent devant la porte. Je me rends au bar-restaurant le Mine d’Or, oui le, et non, la. Le propriétaire, charmant, ne sait pas vraiment pourquoi le masculin. C’est historique. On parle ensemble de ces mines d’or qu’il y avait ici et dont l’exploitation s’étala de 1905 à 1954. Jusqu’à 1.000 personnes ont travaillé sur ce site, le deuxième de France pour son extraction d’or. On en découvrait jusqu’à 12 grammes à la tonne extraite. Aujourd’hui 4 grammes suffiraient pour être rentable. Une société a investi 15 millions d’euros pour lancer de nouveaux sondages et, sait-on jamais, relancer la recherche et l’extraction. Passionnant. Je lui demande des adresses pour la nuit. Finalement il connaît des propriétaires de chambres d’hôte à quelques kilomètres. Ils viennent me chercher en voiture. On dîne ensemble, chez eux. C’est un couple intéressant qui a marché sur un des chemins de Compostelle, 70 jours. Madame Pagery vient d’être élue conseillère départementale, auparavant elle avait été maire, puis conseillère municipale. Elle œuvre dans la Commission Environnement. Des gens passionnés et passionnants. Je leur ai promis de revenir, ainsi qu’au restaurateur. Il fait dans la cuisine gastronomique avec du local, la lamproie, l’alose, l’anguille. Merci pour tout.


Voir et savoir

  • Liré,49 : Le fief de Liré appartient à la famille de Champtoceaux jusqu’à Mathieu de Liré en 1221, puis à Jean d’Avoir en 1228, probablement par mariage. La famille d’Avoir s’éteint à la fin du 14e siècle. Musée Joachim Du Bellay, poète de la Pléiade.Les 16 et 17 mars 1794, les républicains de la colonne de Cordellier massacrent 102 habitants. Moulin Giron.
  • Bouzillé : Extrême sud-est du Massif armoricain et nord des Mauges. Cité par Rabelais dans Gargantua.
  • La Chapelle-Saint-Florent : Moulin à vent de l’Epinay. Cirque de Courossé, chemin d’accès.
  • Saint-Pierre-Montlimart : Vallée de l’Èvre. Présence d’or. Meldacus à l’époque gallo-romaine, devient la capitale des Mauges vers la fin du 4e siècle.
  • Chaudron-en-Mauges : Bataille le 24 avril 1794, lors de la guerre de Vendée. Château du Bas-Plessis. Chapelle de Liberge.

Ma collection de tampons

  • Brit Hôtel Akwaba : Bd du Docteur Moutel. 44150. Ancenis.
  • Le Jackson : Bar, tabac, presse. 3, rue des Mauges. 49530. Bouzillé.
  • Le Mine d’or : Bar, restaurant gastronomique. 49110. Saint-Pierre-Montlimart.
  • Rêverie à travers le monde : Chambre d’hôtes. Françoise et Bernard Pagery. la Bourelière. 49110. Chaudron-en-Mauges. Des randonneurs.