aller au contenu

De Cancale à Beauvoir

9 mai 2018

Cancale(35), départ 7h30.

Cancale. 35
Cancale. 35. Cancale est désert. Photo : 09/05/2018.

Un beau soleil se lève sur la baie du Mont-Saint-Michel. Un petit chocolat chaud et des viennoiseries dans un hôtel sur le port, le seul endroit où se restaurer à cette heure. Le touriste se lève tard.

Cancale. 35
Cancale. 35. Le soleil peine à perçer les nuages. 09/05/2018.

Je sors de Cancale par la route qui longe la mer, le GR 34 n’est pas indiqué, ou mal indiqué, je ne le trouve pas. Je passe le Vaulerault, il y a un petit manoir qui surplombe la plage.

Cancale. 35
Cancale. 35. Photo : 09/05/2018.

Comme sur les cartes postales, le Mont-Saint-Michel, se détache au loin. J’arrive à la ferme des Nieilles, le restaurant n’est pas encore ouvert, mais deux personnes s’y activent, elles m’accueillent. On papote, finalement elles m’offrent le café. Merci, c’est vraiment sympathique. Elles me disent que lorsque l’on ne voit pas le Mont-Saint-Michel, c’est que la journée sera belle. Je passe sous un château, est-ce Château Richeux, une ancienne propriété des du Guesclin ? Maintenant c’est un hôtel restaurant de luxe appartenant au célèbre M. Roellinger.

Saint-Méloir-des-Ondes. 35
Saint-Méloir-des-Ondes. 35. Est-ce le Château Richeux ? Photo : 09/05/2018.

Je trouve la voie piétonne, elle est parallèle à la route et à la plage.

Saint-Benoit-des-Ondes. 35
Saint-Benoit-des-Ondes. 35. En bord de mer. Photo : 09/05/2018.

Saint-Benoît -des-Ondes apparait.

Saint-Benoit-des-Ondes. 35
Saint-Benoit-des-Ondes. 35. Cherchez la faute d’orthographe. Photo : 09/05/2018.

Saint-Benoît-des-Ondes est un village de pêcheurs qui s’installent au fur et à mesure que la terre gagne sur la mer et sur des iles formées par des bancs de sables coquilliers isolés à marée haute. Au 11ème siècle, le duc de Bretagne Alain fait construire une digue qui protège le village des flots. Ses voisins de Hirel et Vildé-la-Marine font de même. C’est toujours la digue actuelle, plusieurs fois remaniée et nommée la « digue de la Duchesse-Anne ».

Hirel. 35
Hirel. 35. Photo : 09/05/2018.

Pause au bistrot de l’entrée du village, un client connait bien Carentoir, commune proche de Monteneuf. Des camping-cars, des joggeurs, des VTT et des petits vieux qui prennent l’air. Le Mont-Saint-Michel se découpe dans un halo de brume. il est 11h, j’ai faim, j’arrête à Hirel, au Family’s, un petit bar qui fait de la cuisine rapide, je prends le sandwich du chef et une Saint-Thomas, une excellente bière trappiste.

Des Vierges sont encastrées dans les murs de nombreuses maisons, certainement une protection contre les naufrages.

Stéphane, mon fils, a fait, il y a quelques années, le Marathon de la Baie, 42 kilomètres en 4 heures. Pour moi, ce sera en 10 heures ! Je croise quelques gros quads, pas très écologiques !

Le Vivier-sur-Mer. 35
Le Vivier-sur-Mer. 35. Des terres gagnées sur la vase. Photo : 09/05/2018.

Le Vivier-sur-Mer est un gros centre de mytiliculture. Le Cotentin est de plus en plus visible. J’emprunte la digue de la Duchesse Anne, une longueur considérable. Je passe La Lannonnière, côté mer, quelle grandiose platitude. J’en suis bouche-baie ! Le Moulin de la Saline a été construit en 1827 et a fonctionné jusqu’en 1943.

Cherrueix. 35
Cherrueix. 35. Photo : 09/05/2018.

Voici Cherrueix, avec sa plage, les chars à voiles et ses jeux pour les enfants. Je m’installe sur un banc et j’observe. Les parents se battent pour leur faire faire de la balançoire alors qu’ils préfèrent creuser le sable. Des gamins me demandent de les prendre en photo avec les chars. Plus loin, dissimulés dans les roseaux, je distingue deux photographes équipés de téléobjectifs de 20 ou 30 centimètres, ils traquent la flore ou la faune. Le soleil et le vent sont là, c’est super pour le marcheur.

Cherrueix. 35
Cherrueix. 35. Si vous vous reconnaissez, contactez-moi. Photo : 09/05/2018.

J’avance, tout droit, sur la digue, c’est un peu lassant, il faut être prudent, il y a des trous un peu partout, des lapins, des ragondins, je ne sais pas, mais il faut éviter l’entorse, sinon c’est la fin du voyage.

Cherrueix. 35
Cherrueix. 35. La chapelle Sainte-Anne. Photo : 09/05/2018.

Le Mont-Saint-Michel se rapproche, il est de plus en plus net. La marée monte mais la ligne de côte est encore loin. Un long chapelet d’écume marque l’avancée de la mer sur le sable.

Cherrueix. 35
Cherrueix. 35. Des moutons se rendent au Mont-Saint-Michel. Photo : 09/05/2018.

La digue est parementée sur un bonne partie de sa longueur, un travail impressionnant a été fourni pour cette réalisation. Les roches sont bien organisées pour résister aux assauts de la mer, elles sont disposées en plan inclinés et parfaitement calées l’une contre l’autre. Quelquefois les pierres sont en vrac.

Cherrueix. 35
Cherrueix. 35. L’excellent état du parement de la digue. Photo : 09/05/2018.

Il y a des moutons à perte de vue, ça se sent. Le Mont-Saint-Michel est maintenant à 6 ou 7 kilomètres. Ouf. J’en suis à environ 35 kilomètres pour la journée. Cependant je n’y vais pas ce soir. Je connais un hôtel-restaurant accueillant à Beauvoir. Je serai près du Mont que je me réserve pour demain, au lever du soleil. Il est 17h.

Le Vivier-sur-Mer. 35
Le Vivier-sur-Mer. 35. Que de belles côtes d’agneau à griller. Photo : 09/05/2018.

Des voitures sont arrêtées près de la digue, je vise deux hommes qui viennent d’arriver, ils ont l’air sympathiques. Je les aborde, on discute, ils viennent en repérage pour organiser une balade avec 300 militaires, en fin d’année. Je leur demande s’ils vont vers Beauvoir, ils me disent que oui. Ils m’emmènent à l’hôtel, en route je leur raconte que je m’intéresse à Bertrand du Guesclin, ça fait rire le conducteur, je leur offre une bière. Et là, le conducteur me fait remarquer qu’il porte le logo de Du Guesclin sur son tee-shirt ! Je ne l’avais pas remarqué, maintenant je comprends pourquoi il a ri. C’est le propriétaire du Camping Du Guesclin de Saint-Coulomb, installé juste en face de l’Îlot Du Guesclin, le premier site où s’est installée la famille Du Guesclin. Ironie du sort et heureux hasard. On promet de se revoir, on échange nos coordonnées. Je demande s’il y a une chambre, le patron me répond que pour trois c’est encore possible, c’est la dernière. On se regarde et on éclate de rire.

Je réserve pour participer demain à la randonnée qui part du Mont-Saint-Michel vers Genêts, à travers la baie. C’est ok, le rendez-vous est fixé à 12h30. Je dîne sur place, en terrasse, tout en rédigeant mon rapport quotidien. Une belle journée est passée.

Beauvoir. 50
Beauvoir. 50. Soirée étape du 8 mai 2018. Photo : 09/05/2018.

Voir et savoir

  • Saint-Benoît-des-Ondes. Le gentilé est Bénédictin. La première église est érigée au 12ème siècle quand est créée la paroisse. L’actuelle possède un magnifique tableau du 17ème siècle, copie de la célèbre Cène de Philippe de Champaigne.
  • Le Vivier-sur-Mer. L’église Saint-Nicolas est de style néo-classique. La partie occidentale et la tour sont de 1839. L’édifice est érigé par l’architecte malouin Jean-Gabriel Frangeul en 1848.

Ma collection de tampons

  • Bar. Snack. Chambres : Face à la mer. 35. Saint-Benoît-des-Ondes.
  • Bar. Tabac. Presse. Loto : Le Family’s. 35. Hirel.