aller au contenu

1366. Bertrand du Guesclin a 46 ans

Bertrand du Guesclin passe les Pyrénées et entre en Castille. Henri de Trastamare est couronné roi de Castille. Henri de Trastamare et Pierre le Cruel ont 32 ans.

Le roi Charles V envoie les Grandes Compagnies en Espagne

En France, Charles V profite du répit, obtenu grâce au traité de Brétigny qui paralyse les Anglais (toute reprise du conflit entraînerait l’annulation des immenses transferts territoriaux concédés à ce traité) et la victoire de Cocherel qui a mis hors d’état de nuire Charles de Navarre pour quelque temps, pour se débarrasser des Compagnies et relancer l’économie.

Il y parvient en constituant, grâce à l’instauration d’impôts permanents et à la politique des apanages, des armées permanentes dirigées par ses frères qui reprennent progressivement toutes les places fortes tenues par les Grandes Compagnies. Les perspectives en France devenant plus difficiles pour elles, il devient plus aisé de les persuader de s’enrôler dans une croisade vers l’Espagne financée par le pape, trop heureux de se débarrasser de ces mercenaires qui tiennent la vallée du Rhône et soumettent Avignon à rançon. 1

Les royaumes ibériques en 1210
Les royaumes ibériques en 1210
Source : Wikipédia.

Les deux prétextes de cette opération sont de vouloir venger la mort de Blanche de Bourbon, l’épouse assassinée par Pierre le Cruel et de mener une croisade contre les Maures, ce qui plait au pape et qui donc finance.

L’enjeu réel de cette expédition est tout autre : il s’agit pour les rois de France et d’Aragon de se débarrasser du roi de Castille Pierre le Cruel qui, en cas d’alliance avec les Anglais, menacerait l’Aragon et mettrait en péril les projets français de reconquête de la Guyenne.

Péninsule ibérique en 1350
Péninsule ibérique en 1350
Wikipédia.

C’est Bertrand du Guesclin qui se charge de l’affaire et qui met Henri de Trastamare (Henri II de Castille), un fidèle allié des Valois, sur le trône de Castille. L’expédition est une promenade et Charles de Navarre préfère laisser passer les troupes de du Guesclin qui transitent sur son territoire, allant même jusqu’à les payer pour accélérer le mouvement. 2

Enrique II de Castilla
Enrique II de Castilla
Henri II de Trastamare, roi de Castille en 1366. Wikimédia Commons.

Les Compagnies restantes en France sont isolées et facilement réduites par les troupes royales. Ainsi, à Hommet, dans le Cotentin, le capitaine du Bessin refuse toute tractation avec la garnison navarraise : les hommes sont tués dès qu’ils se rendent. 3

Bertrand du Guesclin entre en Castille par l’Aragon

Le roi d’Aragon Pierre IV, dit le Cérémonieux, a conclu un pacte avec Henri de Trastamare pour détrôner Pierre Ier de Castille. 4

Pierre IV d Aragon
Pierre IV d Aragon
Pierre IV d Aragon dit le Cérémonieux. Source : Wikipédia.

Pierre IV d’Aragon est né le 5 octobre 1319, il a 47 ans. Il est roi d’Aragon sous le nom de Pierre IV, comte de Barcelone sous le nom de Pierre III, roi de Valence sous le nom de Pierre II, roi de Sardaigne et de Corse sous le nom de Pierre Ier de 1336 à 1387. Après une guerre contre Jacques III, il devient roi de Majorque et comte de Roussillon et de Cerdagne de 1343/1349 à 1387. Enfin il est duc d’Athènes et de Néopatrie de 1381 à 1387.

En 1356, il s’engage avec Pierre Ier de Castille, dit le Cruel, dans ce qui sera appelé la « Guerre des Deux Pierre ». 5

Double de 35 maravédis à l'effigie de Pierre I dit le Cruel ou le Justicier
Double de 35 maravédis à l’effigie de Pierre I dit le Cruel ou le Justicier
Source : Commons Wikimédia.

En 1338, Pierre IV d’Aragon épouse Marie de Navarre. Le 19 septembre 1347, il épouse Éléonore de Portugal. Son troisième mariage, le 27 août 1349, est avec sa cousine Éléonore de Sicile. Son dernier mariage, le 11 octobre 1377, est avec Sibila de Fortià. 6

1er janvier. Bertrand du Guesclin au banquet à Barcelone

Les grandes compagnies arrivèrent à Montpellier, le 29 novembre 1365, et à Barcelone pour les festivités de Noël. Pierre le Cérémonieux veilla à les installer dans le Vallès et les prés du Llobregat, à une huitaine de kilomètres au sud-ouest de la ville.

Du Guesclin. Barcelone. Espagne
Du Guesclin. Barcelone. Espagne
Les remparts romains près de la cathédrale. Photo : 28/05/2019.

Le roi d’Aragon organisa, le premier janvier 1366, un banquet pour les chefs de l’expédition auquel assista Bertrand Du Guesclin, les comtes de La Marche et de Tonnerre, le maréchal de France, Arnoul d’Audrehem, ainsi que l’Anglais Hugh Calveley qui avait jadis capturé le comte de Longueville près du Mans. 7

Bien que Pierre le Cérémonieux se méfiât des soudoyers des grandes compagnies, il veilla à traiter dignement durant leur séjour à Barcelone les aristocrates qui dirigeaient l’expédition. Ces derniers furent hébergés dans des hôtels particuliers et ravitaillés généreusement pendant que leurs troupes se préparaient à prendre la route de l’Aragon.

C’est à l’issue de ces préparatifs que Bertrand Du Guesclin fut investi par le roi d’Aragon du comté de Borja et de Magallón, occupé par les forces castillanes. Divers textes assignent des dates contradictoires à cette cérémonie qui eut lieu dans la salle inférieure du palais comtal de Barcelone, le neuvième jour du mois de janvier 1366. Du Guesclin rendit hommage au roi d’Aragon ore et manibus, avant de recevoir du monarque une épée symbolisant son pouvoir de haute et basse justice sur le comté de Borja.

Borja. Espagne
Borja. Espagne
Photo : 21/06/2018.

Pierre le Cérémonieux lui conféra également les fiefs valenciens d’Elda et Novelda, qui avaient appartenu jusqu’en 1363 à son demi-frère Ferran d’Aragon. Ces seigneuries arrosées par le Vinalopó se situaient dans l’arrière-pays d’Alicante, qui avait subi les dévastations de Pierre le Cruel dès l’automne 1356.

Novelda. Espagne
Novelda. Espagne
Le château de la Mola. Photo : 29/05/2019.

On aura compris que Pierre le Cérémonieux ne prenait guère de risque en investissant Bertrand Du Guesclin de fiefs distants de 390 kilomètres, à la veille du lancement d’une offensive majeure contre la Castille. Le roi d’Aragon attendit le 21 janvier 1366 pour quitter Barcelone et s’installer à Tarragone, à l’écart des opérations. 8

Pierre le Cérémonieux a laissé un récit instructif dans sa chronique sur les négociations qui présidèrent à l’entrée des routiers français sur le sol catalan :

« Ces compagnies une fois enrôlées, le Saint-Père donna 100 000 florins d’or ainsi que le roi de France. Ledit Saint-Père et le roi de France donnèrent cette contribution pour libérer le royaume de France et les abords d’Avignon des susdites compagnies, car leur nombre était si important qu’elles ravageaient l’ensemble de la France et des parties d’Avignon. Nous leur donnâmes de la même manière 100 000 florins d’or, en ne comptabilisant pas les maraudages qu’elles effectueraient dans nos terres et royaumes, à la condition expresse de n’attaquer aucun lieu ou contingent [officiel] desdits royaumes » . 9

Février. Seguin III de Badefol meurt empoisonné par Charles de Navarre

Seguin de Badefol passe par la Navarre pour rejoindre Bertrand du Guesclin. 10

Les troupes de Seguin de Badefol font des razzias au Puy, à la Chaise-Dieu, à Clermont, Montferrand, Chilhac, Riom, Nonnette, Issoire, Vodables, Saint-Bonnet l’Arsis et ravagent l’Auvergne. Enfin, après avoir occupé Brioude pendant plus d’un an, Seguin de Badefol l’évacue moyennant finance et se retire avec ses trésors en Gascogne, son pays natal.

Du Guesclin. Badefols-sur-Dordogne. 24
Du Guesclin. Badefols-sur-Dordogne. 24
Les ruines cachées dans la végétation. Photo : 26/09/2019.

Par la suite Seguin de Badefol prit la direction de la Navarre pour réclamer un arriéré de solde. Charles II de Navarre trouvant plus simple de l’empoisonner que de le payer, il meurt empoisonné avec des figues à Pampelune en décembre 1365. D’autres versions existent cependant. Pour l’Historien Germain Butaud, il meurt bien empoisonné mais à Falces en février 1366, après avoir mangé des coings et des poires. 11

Au XIVe siècle, la châtellenie de Badefol regroupait quatre paroisses : Calés, Cussac, Pontours et Saint-Vincent-de-Badefol. Du château de Badefols rasé par Joseph Lakanal après la Révolution, il ne reste que des ruines. Datant probablement des IXe et Xe siècles, le premier château a été brûlé et pillé en 1405 puis reconstruit en 1537. 12

Du Guesclin. Badefols-sur-Dordogne. 24
Du Guesclin. Badefols-sur-Dordogne. 24
Les ruines perchées du château. Photo : 26/09/2019.

En juin 1364, Charles le mauvais, roi de Navarre tenta d’obtenir le soutien de Séguin de Gontaut pour faire la guerre au roi de France. Seguin de Gontaut exigeant des garanties financières ne pouvant pas être tenues par le roi de Navarre, ce dernier empoisonna Seguin de Gontaut à sa table. 13

Guillaume Boitel prend Magallón et Borgues

Guillaume Boitel prit la tête du corps d’assaut qui permit la prise de Magallón, et de Borgues. Il entre à Burgos puis à Tolède au côté de Du Guesclin et du roi Henri II. 14

Magallón. Espagne
Magallón. Espagne
Photo : 21/06/2018.

Olivier de Mauny est avec Bertrand du Guesclin

À la tête de douze cents lances, il suit Bertrand Du Guesclin en Espagne. Il se distingue aux sièges de Maguelonne et de Birviesca ainsi qu’à la bataille de Navarette au cours de laquelle Bertrand du Guesclin est fait prisonnier. 15

16 mars. Prise de Calahorra

Calahorra. Espagne
Calahorra. Espagne
La cathédrale Sainte-Marie, construite à partir du XVe siècle. Photo : 20/06/2018.

La cité de Briviesca est prise par Bertrand du Guesclin et Guillaume Boitel. 16

Briviesca. Espagne
Briviesca. Espagne
Photo : 18/06/2018.

Henri de Trastamare aidé par Bertrand du Guesclin et le roi d’Aragon envahissent la Castille.

28 mars. Pierre le Cruel quitte Burgos

Il réorganise sa défense à Séville. 17

Burgos. Espagne
Burgos. Espagne
La cathédrale Santa Maria. XIIIe siècle-XVIe siècle. Photo : 18/06/2018.

5 avril. Henri de Trastamare est couronné roi de Castille à Burgos

Burgos. Espagne
Burgos. Espagne
Le château. Photo : 19/06/2018.

Un curieux duel judiciaire rapporté par Cuvelier

Devant ces accusations et ces dénégations, et pour dégager la vérité, Bertrand Du Guesclin propose au roi d’organiser un duel ; Henri répond : « Je le vous ottrie, car par bataille en ert la vérité oïe ». Un champ clos est donc constitué le soir même, devant un grand public de bourgeois et chevaliers ; les deux juifs sont équipés, par le soin de Bertrand, d’auquetons, coiffes et escus, plus javelots et coustilles tranchants. 18

Pierre le Cruel menace Bertrand du Guesclin

Ses atrocités épiques en font un roi de l’ailleurs, une figure de l’altérité, notamment quant il menace du Guesclin et jure de le faire attacher, recouvrir de miel et dévorer par les mouches. 19

De miel te feroie oindre entour et environ
Et puis a une atache fort loyer ta façon
Et de mengier decy jusqu’au ponmon

Muhammad V s’allie à Henri de Trastamare. 20

Bertrand du Guesclin change peut-être le cours de l’histoire de la Castille

DUGUESCLIN - « BELTRAN CLAQUIN » pour les castillans - est, à notre connaissance après le Duc JEAN III, le plus ancien breton dont il soit question dans les chroniques de CASTILLE. Et comment s’étonner de la place qu’il occupe dans la chronique d’Ayala, puisque sa venue en ESPAGNE changea peut-être le cours de l’histoire politique de ce pays ? 21

31 mars ? 5 avril ? Naissance de Pierre de Navarre

Pierre de Navarre, comte de Mortain, est le fils puîné de Charles II, roi de Navarre et comte d’Évreux (dit Charles le Mauvais), et de Jeanne de France (1343-1373).

Pierre de Navarre alias Pierre de Mortain naquit à Évreux. Laissé à la cour de France (en gage d’une possible politique de réconciliation entre son père et le roi Charles V), il est élevé avec le futur roi Charles VI, dont il devient l’inséparable compagnon. 22

22 mai. Le duc de Bretagne Jean IV envoie Olivier V de Clisson à Paris

Jean IV envoie Olivier de Clisson à Paris en ambassade auprès de Charles V pour obtenir du roi de France des garanties quant au respect du nouveau statut de la Bretagne après le traité de Guérande. Le 22 mai 1366 Olivier V est reçu en grandes pompes, le monarque français n’hésitant pas à flatter l’orgueil de Clisson pour détourner celui-ci des Montfort. 23

Mai. Le duc de Bretagne Jean IV épouse Jeanne Holland

Jean IV, veuf de Marie d’Angleterre, épouse Jeanne en secondes noces, mais cette union demeure sans postérité. Jeanne Holland est la belle-fille d’Édouard de Woodstock, surnommé postérieurement le « Prince Noir », prince de Galles et duc d’Aquitaine, avec qui sa mère s’est remariée, et la demi-sœur du futur Richard II d’Angleterre. 24

En juillet 1355, il épouse en premières noces à Londres Marie d’Angleterre (1344 † 1361), fille d’Édouard III d’Angleterre et de Philippa de Hainaut.

Quatre ans après la mort de Marie, en mai 1366, il épouse dans la même ville Jeanne Holland (1350 † 1384), fille de Thomas Holland et de Jeanne de Kent, comtesse de Kent. Il a 27 ans, elle a 16 ans. 25

25 mai. Arnaud de Cervole est assassiné près de Macon

Arnaud de Cervole, l’Archiprêtre, est dans la croisade qu’organise Amédée VI comte de Savoie. Le 25 mai 1366, il est tué par un de ses soldats alors que son armée campe près de Mâcon, avant de passer la Saône. 26

Mai. Le Parlement anglais annule la décision du roi Jean sans Terre de 1213 de se reconnaître vassal de l’Église.

14 août. Bertrucat d’Albret et la bataille de La Villedieu

"Guyenne !" et "Saint Georges !" Ce cri de guerre fut également utilisé par les routiers, en majorité gascons, dirigés par Bertrucat d’Albret lors de la bataille de La Villedieu (sud de Montauban), le 14 août 1366. 27

Autre source. Bertucat d’Albret bat Olivier de Mauny avec les troupes du prince de Galles à La Ville-Dieu-du-Temple, en août 1366, puis il part en Castille avec l’armée du Prince Noir. En 1366 Olivier de Mauny n’est-il pas déjà en Espagne ? 28

23 septembre. Pierre Ier signe le traité de Libourne avec Édouard de Woodstock

Pierre Ier s’est réfugié en Galice et de là a embarqué pour Bayonne en Guyenne, sous protection anglaise. Le 23 septembre 1366, il signe le traité de Libourne avec Édouard de Woodstock - le Prince Noir - et Charles le Mauvais, roi de Navarre. Ce traité stipule que le Prince Noir et le roi de Navarre doivent apporter une aide militaire et financière à Pierre le Cruel pour la reconquête de son trône et recevoir des territoires en contrepartie. Le Prince Noir est censé recevoir la seigneurie de Biscaye, la ville de Castro-Urdiales ainsi que 550 000 florins d’or. Pour sa part, Charles le Mauvais prétend recevoir le reste des provinces basques ainsi qu’un comté sis dans la région de Burgos. 29

Libourne. 33
Libourne. 33
La tour du grand port. Photo : 30/05/2017.

Henri II de Castille perd le soutien de Pierre IV d’Aragon

Henri II de Castille doit faire face à des désertions et au retrait de Pierre IV d’Aragon, frustré de ne pas avoir reçu le royaume de Murcie comme convenu avec Henri.

John Chandos face à Bertrand du Guesclin

John Chandos seconde le Prince Noir en Espagne pour remettre sur son trône Pierre Ier de Castille, que son demi-frère, Henri II, acquis à la France, a renversé.

Bertrand du Guesclin et Dona de Soria

Dona de Soria, dame de la cour de la reine Jeanne (épouse de Henri II de Castille), est le grand amour de Bertrand du Guesclin, à qui elle donne sa seule descendance connue. Leur fils Olivier du Guesclin (né vers 1366), est l’ancêtre des marquis de Fuentès. 30

Soria. Espagne
Soria. Espagne
Vestiges des murailles du château. Photo : 04/06/2019.

Les remparts faisaient plus de 4 kilomètres de longueur et protégeaient une surface intérieure de plus de 100 hectares. Huit portes fortifiées permettaient d’y entrer ou d’en sortir. La ville était également protégée par un château - Castillo - positionné sur une colline au Sud. 31

Soria. Espagne
Soria. Espagne
Le Duero et les murailles de la ville vues du monastère San Juan de Duero. 04062019 17
Soria. Espagne
Soria. Espagne
Eglise Nuestra Senora de la Mayor. Reconstruction du XVIème siècle. Photo : 19/06/2018.

Bertrand du Guesclin, comte de Lemos

Il a été nommé comte de Lemos en 1366, mais tout indique qu’il n’a jamais gouverné ce domaine. Cet épisode peu connu est mentionné par certains historiens galiciens, comme Germán Vázquez et Eduardo Pardo de Guevara, qui le décrit comme « un bref et confus chapitre dans l’histoire du comté de Lemos ». 32

Pierre Ier, abandonné de tous, doit chercher refuge au Portugal 33

13 décembre. Hommage simple de Jean IV de Bretagne au roi de France

Hugues de Montrelais chancelier de Bretagne de 1366 à 1369

Hugues de Montrelais, le Jeune (ou Montelais), dit le cardinal de Bretagne, est né vers 1315 à Montrelais en Bretagne et décédé le 29 février 1384 en Avignon. 34

Hugues de Montrelais est chantre, archidiacre et doyen du chapitre de Nantes, prévôt de Saint-Martin du Vertou à Nantes et prieur de Marsay en Poitou.

Il est élu évêque de Nantes en 1354, mais n’est jamais confirmé, et de Tréguier la même année. Il est transféré au diocèse de Saint-Brieuc en 1357. Hugues de Montrelais est chancelier de Bretagne de 1366 à 1369.

Partisan de Charles de Blois, il est détesté par le duc Jean IV. 35

Jean IV de Beaumanoir meurt

Est-ce en 1366 ? 1367 ? Il a 56 ou 57 ans. Un grand personnage de Bretagne, maréchal de Bretagne, soutien des Blois-Penthièvre disparait. C’est un ami et un compagnon d’armes de Bertrand du Guesclin. En 1364, à la bataille d’Auray, il est fait prisonnier. Il est, en 1365, un des négociateurs du traité de Guérande.

Léhon. 22
Léhon. 22
Abbaye Saint-Magloire. Jean IV de Beaumanoir. Photo : 07/05/2018.

Il épouse en première noce Tiphaine de Thouars, dame de Chemillé, puis Marguerite de Rohan, fille d’Alain VII de Rohan, dont :

  • Jean V de Beaumanoir (mort en 1385) inhumé à l’abbaye Saint-Magloire de Léhon.
  • Robert (mort en 1407) inhumé à l’abbaye Saint-Magloire de Léhon.
  • Jeanne (morte en 1399), épouse de Charles de Dinan seigneur de Montafilant et de Châteaubriant.
  • Isabeau (morte en 1427), épouse de Jean de Tournemine seigneur de la Hunaudaye. 36
Du Guesclin. Pledeliac. 22
Du Guesclin. Pledeliac. 22
La Hunaudaye. 24/02/2019.

Olivier III de Montauban épouse Jeanne de Malesmains

Né en 1340 et décédé en 1385, à l’âge de 45 ans. Il se marie en 1366 à Jeanne de Malesmains, dame de Marigny, de Grimouville, de Saint-Hilaire-du-Harcouët et de Romilly - Manche, décédée en 1383. 37

Louis II de Bourbon revient en Bourbonnais

En 1360 il fait partie des otages envoyés en Angleterre pour garantir l’exécution du traité de Brétigny. A son retour en 1366, Louis II trouve une douzaine de places fortes occupées par les Anglais, des châteaux en ruines, et des caisses vides...

Lorsqu’il retrouve son duché de Bourbonnais, son autorité est, on l’a vu, gravement mise à mal par les compagnies et les barons. Plutôt que de combattre ces derniers, il choisit de se les rallier en fondant un ordre de chevalerie, l’Ordre de l’Écu d’or, et celui de la Ceinture d’Espérance, pour récompenser les principaux gentilshommes de ses domaines. La devise de l’ordre est « Espérance ». 38

Aubeterre-sur Dronne

En 1366, Aubeterre est une des neuf châtellenies de la sénéchaussée d’Angoumois, dirigée par le sénéchal anglais Henri de La Haye. 39

Fondation du Prieuré des Célestins de Sens

Il est fondé par Isabelle Biloard, femme de Jean de Maizières, en 1366, période de prospérité et d’extension de l’ordre des Célestins en France. 40

Charles V autorise la mise en défense de la cathédrale de Coutances

Il y établit un capitaine. 41

Des Anglais s’installe au Homme

Au XIVe siècle, le site du Homme possède une très ancienne forteresse de terre dont les parties les plus anciennes du XIe siècle n’ont sans doute pas été très modifiées. En 1366, une bande de pillards anglais s’y installe qui sera délogée par Guillaume du Marle. 42

Marquis/Marquès Rog(i)er de Beaufort reçoit La Mothe

En 1344, Guillaume II Rog(i)er, frère aîné du pape Clément VI, acquit la vicomté de La Mothe. Il est probable qu’il fit alors reconstruire le château, en utilisant les équipes de bâtisseurs qui travaillaient à La Chaise-Dieu. Une ordonnance du dauphin Charles du 19 juin 1357 prescrivait d’ailleurs au bailli d’Auvergne de « faire réparer les forteresses et les mettre en état pour obvier aux courses des Anglais et Routiers » qui dévastaient le pays.

En 1366, Marquis/Marquès Rog(i)er de Beaufort, seigneur de Canilhac, fils de Guillaume II, frère de Pierre Rog(i)er - élu pape en 1370 sous le nom de Grégoire XI - de Guillaume III vicomte de Turenne, de Nicolas, de Jean et du bâtard Tristan, reçut La Mothe, qui devint La Mothe-Canilhac. Il épousa, en 1369, Catherine, fille du dauphin d’Auvergne, qui lui apporta les droits que ce dernier possédait sur sa terre. En 1386, il fut nommé par Charles VI de France, lieutenant en Rouergue. 43

Naissance en Angleterre d’Henri IV

C’est le fils de Jean de Gand et de Blanche de Lancastre. Il oblige son cousin Richard II à abdiquer et s’empare de la couronne. 1366-1413.

Naissance d’Anne de Bohême. Première femme de Richard II. Reine d’Angleterre, 1366-1394. 44

Naissance de Valentine Visconti

Valentine Visconti (1366-1408) est la fille de Gian Galeazzo Visconti, duc de Milan, et d’Isabelle de Valois. Elle devient duchesse d’Orléans le 17 août 1389 par son mariage avec Louis, second fils du roi de France Charles V.

L’empereur Charles IV cède ses droits sur Arles

Ne pouvant plus songer à la Provence, il prend la décision de s’en débarrasser et cède ses droits sur la couronne d’Arles à Louis d’Anjou en 1366, qui se voit là, affranchi de toute suzeraineté.

La réunion de la Provence à la couronne de France, en 1483 mit fin à toute idée de rétablissement de ce royaume. 45