aller au contenu

1367. Bertrand du Guesclin a 47 ans

Bertrand du Guesclin est prisonnier du Prince Noir à la bataille de Nájera-Navarette. Pierre de Castille reprend son trône. Henri II de Trastamare repart en guerre.

6 janvier. Naissance de Richard à Bordeaux

Richard, 1367-1400, sera roi d’Angleterre sous le nom de Richard II. Fils du Prince Noir et de Jeanne de Kent, il succède à son grand-père Édouard III en 1377. 1

18 janvier. Début du règne de Ferdinand Ier, roi de Portugal

C’est le dernier souverain de la dynastie de Bourgogne, jusqu’en 1383.

Espagne
Espagne
Situation en 1210. Source : Wikipédia.

Pierre d’Aragon se brouille avec Bertrand du Guesclin

Février. Le roi d’Aragon se rendit, par la suite, à Tarragone afin de recevoir l’appui de 200 cavaliers valenciens et des chevaliers de l’ordre de Montesa. C’est fort de ce soutien qu’il reçut dans son palais de Lérida en février 1367 Du Guesclin, qui se plaignait d’avoir été spolié de diverses rentes. Les deux hommes rompirent sous le coup de la colère le traité qui les liait, avant de rouvrir les négociations après quelques jours de réflexion. 2

Février, l’armée anglaise est à Pampelune

En application du traité de Libourne signé avec Pierre le Cruel et Charles le Mauvais, le Prince Noir pénètre en Castille avec son armée et la certitude de remporter la victoire sur les troupes franco-castillanes.

Bernardon de la Salle change de camp

Bernardon de la Salle se trouve en Espagne en compagnie de Bertrand du Guesclin pour aider Henri de Trastamare à renverser Pierre le Cruel. Mais Bernardon de la Salle, au cours du mois de février 1367, passe sans état d’âme au service du Prince Noir pour lutter cette fois contre Henri de Trastamare et Bertrand du Guesclin.

15 mars. Décès de Jean Ier Le Meingre, dit Boucicaut

Maréchal de France. Il meurt à Dijon et est inhumé en l’église collégiale de Saint-Martin de Tours, dans la chapelle de sa famille. 3

Bertrand du Guesclin veut harceler les Anglais

Bertrand du Guesclin possède l’expérience nécessaire pour vaincre le Prince Noir : il l’a combattu à plusieurs reprises, il connait parfaitement la valeur des tactiques employées par le prince de Galles. Mais Henri de Trastamare refuse d’écouter ses conseils avisés, qui consistent à harceler l’adversaire et à tendre des pièges à cet ennemi talentueux en matière de stratégie militaire. Pour Henri II de Castille, la victoire sera acquise par une unique bataille.

Henri II de Castille
Henri II de Castille
Henri II de Trastamare-Castille. Source : Wikipédia.

Pierre 1er de Castille, le Cruel, se tourne vers le Prince Noir

Le Prince Noir accepte l’alliance, d’autant que Pierre le Cruel s’engage à financer la campagne.

Charles de Navarre doit ménager les belligérants

Ils ont besoin du soutien de Charles de Navarre pour faire passer les troupes en Espagne. Pour ce dernier, avoir de mauvaises relations avec les Castillans ferait peser une menace sur son royaume et il a négocié un solide traité d’alliance avec Henri de Trastamare dès sa prise de pouvoir.

Il monnaye cher son ralliement qui ne sera que logistique : si Pierre le Cruel reprend le pouvoir en Castille, il sera entouré d’alliés ; dans le cas contraire il peut être menacé par les Anglais.

Pierre le Cruel lui restitue Sauveterre et Saint-Jean-Pied-de-Port qu’il occupe, lui cèdera les provinces basques de Guipuszcoa et d’Alava qui donneront un accès à la mer et lui promet 200 000 florins.

Mais le Navarrais négocie aussi avec le roi de Castille : pour 60 000 doubles et la ville de Logroño, il promet de bloquer les cols pyrénéens à l’armée du prince de Galles. Mais ce dernier l’apprend et fait attaquer la Navarre par le sud par Hugh de Calveley.

Charles de Navarre s’affole et fait savoir au Prince noir que l’accord avec le roi de Castille n’est qu’une ruse et qu’il ne fermera pas les cols. Il autorise donc le passage des troupes anglaises, qui franchissent le col de Roncevaux en février 1367.

Pour ne pas trahir ouvertement l’alliance conclue avec Henri de Trastamare et se protéger, il se met d’accord avec Olivier de Mauny 4 qui lui tend une fausse embuscade et le retient prisonnier jusqu’à ce que tout soit réglé. 5

3 avril. Le Prince Noir gagne la bataille de Nájera-Navarette

Nájera est à mi-chemin entre Pampelune et Burgos.

John Chandos, capitaine du Prince Noir, et Bertrand du Guesclin s’affrontent à nouveau.

Robert Knolles accompagne le Prince Noir.

Eustache d’Auberchicourt est avec les Anglais.

Olivier V de Clisson rejoint les Anglais. 6

Jean II de Rieux et de Rochefort, chevalier, cousin d’Olivier de Clisson, l’accompagne en 1366 en Espagne, se trouve à la bataille de Navarette. Il s’attache ensuite à Bertrand du Guesclin, et le suit dans plusieurs expéditions, entre autres an siège de Bécherel, en 1371. 7

Au plus fort de la bataille, une aile de l’armée franco-castillane lâche subitement prise, trahison ou lâcheté ? La question n’est pas tranchée. L’effondrement des troupes franco-castillanes commandée par don Tello débouche sur la capture de Bertrand du Guesclin et de ses lieutenants. Parmi les combattants figure le routier Hagre de l’Escot. 8

Tello Alphonse de Castille, né à Séville en 1337, est seigneur de Biscaye, premier seigneur d’Aguilar de Campoo et comte de Castañeda. C’est le septième fils illégitime d’Alphonse XI de Castille et de Leonor de Guzmán. Il est le frère d’Henri de Trastamare et de Fadrique de Castille et le demi-frère du roi de Castille Pierre le Cruel. Tello Alphonse de Castille meurt en 1370.

Le Prince Noir inflige une sévère défaite aux forces franco-castillanes et remet Pierre le Cruel sur le trône de Castille. Mais Pierre, qui a promis de solder les troupes recrutées par le Prince noir, est bien incapable d’honorer sa promesse.

La bataille de Nájera
La bataille de Nájera
D’après les Chroniques de Jean Froissart, manuscrit du XVe siècle.

Après Auray en 1364, Bertrand du Guesclin est de nouveau le prisonnier de John Chandos.

Guillaume Boitel, lieutenant de Bertrand du Guesclin, participe activement à la bataille de Navarrete dite aussi bataille de Nájera. 9

Hugh de Calveley est sous les ordres de Bertrand du Guesclin en qualité de capitaine de compagnie. Cette campagne militaire terminée il revient dans le parti anglais. Un lien de parenté l’unissait peut-être à Robert Knolles, peut-être était-il son demi-frère.

Guillaume l’Archevesque, seigneur de Parthenay, combat à la tête de 200 chevaliers et fut un de ceux dont le courage décida la victoire. 10

Pierre 1er ne tient pas ses engagements

Les nombreux prisonniers sont libérés après paiement d’une rançon et le Prince Noir prend ses quartiers à Burgos et attend sa récompense. Ses troupes, peu habituées au climat rigoureux de la région, souffrent du froid, de la malaria et de dysenterie. Las d’attendre, le Prince Noir finit par retourner en Guyenne, sans avoir obtenu son dû. 11

Bertrand du Guesclin et la guerre juste : traces et motifs d’une construction légendaire.

Petit noble, Bertrand du Guesclin n’avait pas vocation à décider de la guerre et de la paix. Du simple rôle d’exécutant d’une guerre ordonnée par d’autres, ses exploits finissent toutefois par hisser le héros au niveau des princes. L’épisode de la « croisade » espagnole de Du Guesclin représente le point de bascule de sa carrière militaire, ou du moins de sa légende : aide d’un roi à la conquête de son royaume, c’est lui qui, progressivement, prend les décisions et assure la victoire ; et, au-delà de sa dimension d’autorité, c’est l’ensemble de l’éthique de la guerre juste (objet, cause, intention) que son « hagiographe » Cuvelier met en scène dans la geste de son héros. Cette contribution essaie d’illustrer comment, dans un tel contexte, les actes de Du Guesclin s’insèrent dans une pratique de la guerre juste ; et comment la comparaison du discours de Cuvelier à d’autres sources contemporaines, notamment espagnoles (Ayala), révèle la construction d’une légende de Bertrand du Guesclin comme modèle et autorité de cette guerre juste. 12

Le Prince Noir rentre ruiné en Aquitaine

Il doit dissoudre son armée qui ravage alors le Languedoc. 13

Du Guesclin. Montauban. 82
Du Guesclin. Montauban. 82
Musée Ingres-Bourdelle. Le Prince Noir. Photo : 29/12/2019.

Pierre le Cruel assiège Cordoue, en vain

A Cordoue, il est appuyé par le roi de Grenade.

Du Guesclin. Cordoue. Espagne
Du Guesclin. Cordoue. Espagne
Les murailles. Photo : 01/06/2019.

Henri de Trastamare se réfugie à Peyrepertuse

Si l’importance géopolitique du château de Peyrepertuse décroît à la fin du XIIIe siècle et au cours du XIVe siècle au profit de la forteresse de Quéribus plus proche des grands axes de communication, la présence en 1367-1368 d’Henri de Trastamare futur roi de Castille, accueilli par le roi Charles V après sa défaite à Navarrete, montre qu’il constitue encore un site castral privilégié par le pouvoir royal en marge du royaume de la couronne d’Aragon. A la fin du XIVe siècle, Peyrepertuse nécessite des travaux ordonnés au sénéchal de Carcassonne par Charles. 14

Du Guesclin. Peyrepertuse. 11
Du Guesclin. Peyrepertuse. 11
Le château. Photo : 19.07.2004.

Charles V signe le traité de Vaucouleurs

Entre le 4 et le 11 avril, le Traité de Vaucouleurs est signé entre le duc Jean 1er de Lorraine (1346-1390) et le roi Charles V de France, les convives se rendent au château de Gombervaux pour festoyer. Le célèbre maître-queue royal Guillaume Tirel dit Taillevent, y officie en proposant des mets succulents.
Dom Calmet commet une erreur en annonçant la présence de Bertrand Du Guesclin à Gombervaux. En effet, ce dernier a été fait prisonnier à la bataille de Najera du 3 avril 1367, enjôlé à Bordeaux puis libéré le 17 janvier 1368 ; il ne pouvait donc pas assister au banquet ! 15

Du Guesclin. Vaucouleurs. 55
Du Guesclin. Vaucouleurs. 55
Gombervaux. Photo : 15/09/2021.

Le roi Charles V et le duc de Lorraine signent le traité de Vaucouleurs au château. Charles V souhaite renforcer la sécurité sur les frontières de l’est pour mieux se consacrer à la guerre contre l’Angleterre. Le roi veut empêcher les guerres privées auxquelles se livrent les seigneurs féodaux et qui déstabilisent la région. À cette occasion, un fastueux banquet aurait eu lieu au château de Gombervaux, avec la participation de Taillevent, premier queux royal. Sont présents à ce banquet :

  • le duc de Lorraine, Jean 1er ;
  • Charles V, petit-fils de Philippe VI qui a donné le château à Geoffroy de Nancy ;
  • le duc de Bar, Robert Ier, et sa femme Marie de Valois (fille de Jean II le Bon).
  • Olivier de Clisson, un grand seigneur féodal breton.
    Le traité de Vaucouleurs entre le roi de France et le duc de Lorraine Jean vise à réprimer les bandes qui désolent alors les campagnes de Lorraine, de Bar et de Champagne. 16
Du Guesclin. Vaucouleurs. 55
Du Guesclin. Vaucouleurs. 55
Gombervaux. Photo : 15/09/2021.

On y sert pas moins de 5 services, chacun composé de quantité de plats : « venaison de sanglier en souppes », « sabourot de poussins », « darioles de cresme fricts »... tout un programme ! 17

Du Guesclin. Vaucouleurs. 55
Du Guesclin. Vaucouleurs. 55
Tour Pagis, basilique inachevée en l’honneur de Sainte Jeanne d’Arc. Photo : 15/09/2021.

Charles V modernise ses troupes

19 juillet. Une ordonnance du roi de France Charles V lève des subsides pour la défense générale du royaume. Charles V promulgue des ordonnances visant à la création d’une armée moderne et à l’organisation de la défense du royaume.

Août. Traité d’alliance contre l’Angleterre signé à Aigues-Mortes

Négocié entre les ambassadeurs du roi de France et Henri de Trastamare, le traité prévoit non seulement une paix durable entre la Castille et la France mais surtout une alliance navale entre les deux pays contre l’Angleterre. Henri profite de la situation pour reformer une armée outre-Pyrénées, le roi Charles V mettant à nouveau à sa disposition les Grandes compagnies.

Septembre : Henri de Trastamare reprend la guerre

Il repasse les Pyrénées avec une armée. La plupart des villes de Vieille-Castille lui ouvrent leurs portes. https://fr.wikipedia.org/wiki/1367#cite_note-Sismondi-6]]

16 octobre. Le pape Urbain V rentre à Rome, 1367-1370

En 1367, Urbain V décide de réinstaller le siège apostolique à Rome. Urbain V regagne Avignon en 1370, où il meurt.

Louis d’Anjou se prépare à prendre la Provence

Profitant du départ du pape, le duc Louis d’Anjou, frère du roi de France, dont les sénéchaussées du Languedoc sont infestées par les Compagnies de routiers libérées après la fin du conflit castillan, décide de les regrouper sur la rive droite du Rhône.

Philippe de Cabassolle, le recteur du Comtat Venaissin, se doute que Louis d’Anjou, envisage d’utiliser ces soudards à des fins personnelles. Averti du passage dans les différents diocèses languedociens d’une multitude de gens d’armes, le 11 juillet 1367, il annonce au pape la menace que faisaient peser ces societates sur les frontières occidentales du Comtat et de la Provence. Au fil des jours, la menace se précise.

Vers la mi-septembre, sur ordre de l’Angevin, les capitaines des routiers font mouvement vers la vallée du Rhône. Enfin le 25 septembre, Olivier de Mauny et ses troupes s’installèrent à Beaucaire en compagnie du duc. Ils s’y cantonnaient dans l’attente de la venue de Bertrand du Guesclin, toujours prisonnier du Prince Noir à Bordeaux.

Du Guesclin. Beaucaire. 30
Du Guesclin. Beaucaire. 30
Le château. Photo : 15/11/2017.

L’affaire est jugée si grave à Rome que le 27 septembre 1367, une bulle d’Urbain V excommunie tous ceux qui apportent aide aux routiers. 18

27 décembre ? 17 janvier 1368 ? Bertrand du Guesclin reprend la guerre

A Bayonne, le Château-Vieux, du XIe siècle, fut construit par les vicomtes du Labourd. Bertrand du Guesclin y fut prisonnier en attendant le paiement d’une rançon de 100 000 livres. Combien de temps y séjourne t-il ? 19

Du Guesclin. Bayonne. 64
Du Guesclin. Bayonne. 64
Plaque au château. Photo : 17/06/2018.

Bertrand du Guesclin change plusieurs fois de « résidence », il est au château du Prince Noir à Bordeaux, au château de Condat à Libourne, au château de Blanquefort, au nord de Bordeaux.

Le Prince Noir tarde à libérer Bertrand du Guesclin afin de ne pas le retrouver face à lui. Bertrand du Guesclin fixe lui-même le montant de sa rançon au niveau qui sied à sa valeur... C’est ainsi que le roi Charles V le fait libérer en échange de 60.000 florins. 20

Bertrand du Guesclin quitte Bordeaux et rejoint Louis d’Anjou à Nîmes en compagnie du maréchal Arnould d’Audrehem. 21

Charles de Dinan contribue au paiement de la rançon du futur Connétable de France.

Du Guesclin. Nîmes. 30
Du Guesclin. Nîmes. 30
Bertrand du Guesclin a t-il vu les arènes ? Photo : 13/11/2017.

Olivier de Clisson se brouille avec le duc Jean IV

Quelles qu’en soient les diverses causes, la brouille entre les deux hommes est totale dès 1367, et elle sera lourde de conséquences, puisque Olivier de Clisson s’alliera à du Guesclin en octobre 1370, au service du roi de France Charles V le Sage. 22

Mort de l’évêque de Cahors

Bertrand de Cardaillac, 1324-1367. En 1349, l’évêque de Cahors, Bertrand de Cardaillac, reprend Belaye et Montcuq aux Anglais. Bégon de Castelnau-Calmont, 1367-1388, lui succède. 23