aller au contenu

De Le Lioran-Laveissière à Neuvéglise

11 mai 2015

Le Lioran-Laveissière (15), départ 8h15.

Bon et copieux petit déjeuner. Le patron me donne accès aimablement à son ordinateur pour transférer mes photos sur une clé USB. Une excellente adresse, on se quitte, je reviendrai, peut-être en hiver.

La journée s'annonce ensoleillée
La journée s’annonce ensoleillée.

Direction Murat, 11 kilomètres. Je prends une petite route parallèle à la Nationale 122. Elle longe une rivière, l’Alagnon, je suppose. Elle va en direction de Belles-Aigues. Aigues vient du latin « aqua », eau, comme dans Millevaches, Entraigues, Chaudes-Aigues. Je doute que Bertrand soit passé par le Puy Mary. La variété des verts des paysages d’arbres et des prairies est immense. J’aurais pu aller à Murat par un chemin de randonnée mais la grimpette au Bec de l’Aigle affiche un dénivelé de 500 mètres, ça me calme. Bonjour les cuisses, aujourd’hui elles se manifestent. Une bestiole m’a certainement piqué au-dessus du pied gauche, c’est rouge et gonflé, çà me gêne un peu. Le patron du Bec de l’Aigle m’a dit que « le sac à dos promène nos peurs ». Effectivement on le charge par peur du froid, par peur du manque de nourriture...Plus on a de peur, plus on est lourd. C’est pas mon cas. Même pas peur ! Hier j’ai fait un gros effort et ce matin je le constate. Je redécouvre des muscles que j’avais oubliés. Ce n’est pas leur cas. Ils ne m’ont pas oublié. Depuis le début de mon périple, c’était un effort continu, de l’endurance. Hier, c’était plus physique et demandait aussi de la concentration sinon le risque de chute augmentait. Çà se ressent aujourd’hui. Le Puy Mary est à faire le dimanche, afin que tu puisses te reposer au travail, le lundi. Les cantaliens doivent avoir de belles cuisses musclées. Les cantaliennes aussi. 1ère étape à Laveissière. J’ai croisé 1 voiture sur 11 kilomètres.

Des constructions sur deux niveaux
Des constructions sur deux niveaux.

Petite pause à la terrasse du café. La mairie est ouverte. Une équipe sympa tamponne mon livre de route. Mes stylos sont fichus, elle m’en donne deux qui se révèlent périmés. Ils sont trop vieux. Au bar, un représentant m’offre un stylo publicitaire, Médiaco.

Belle coupe géologique
Belle coupe géologique.

Un petit bout de Nationale et je suis à Murat. Les habitations escaladent la colline, sous le regard de la Vierge. De là part la « Route des fromages AOP d’Auvergne ». Çà doit être un beau circuit à faire en le couplant aux charcuteries, bonjour le cholestérol. Dans la région, je n’ai quasiment pas vu de détritus dans les fossés. Quelle peut en être la raison ?

La Vierge surveille la gendarmerie
La Vierge surveille la gendarmerie.

Le monument aux Morts de la Place du Palat est impressionnant. La Collégiale Notre-Dame des Oliviers commence à être construite en 1380. Passage à la pharmacie pour acheter une pommade pour piqûres d’insectes. Sandwich, jambon de pays et fromage du Cantal, pas le choix, du local, circuit court. Au bar, en terrasse, un monsieur me parle d’un circuit du Guesclin autour de Villefranche-de-Rouergue en Aveyron. A rechercher et confirmer. 1

Les orgues basaltiques au pied de la Vierge
Les orgues basaltiques au pied de la Vierge.

Départ à 14h pour Valuéjols. Je passe l’Alagnon, ensuite La Lagnon, son affluent. Sur ma droite, l’église romane des Bredons, du 11e. J’entre dans le « Parc des Volcans d’Auvergne ». J’appelle Catherine, le téléphone passe mal, elle n’est pas nette, elle semble fatiguée. Elle me dit que ça va, sans être très convaincante. Je préviens Sophie. Je me dirige vers Laveissenet. Une longue ascension depuis Murat sur 5 à 6 kilomètres. De là-haut, je domine la statue de la Vierge de Murat. Le patron du Bec de l’Aigle m’a dit que dans ce genre d’exercice de rando on consommait environ 7.000 calories par jour ! Il fait 30 degrés, chaud, chaud. Je préfère monter que descendre. Je suis plus du mollet que de la cuisse. Je croise des locaux qui me disent que le Cantal est le seul département où les montées sont plus nombreuses que les descentes. On me demande encore « pourquoi vous faites çà, à pied ». Je réponds « avec la crise, je n’ai pas assez d’argent pour payer l’essence ». Cela coupe court aux longues explications, avec le sourire.

Laveissenet et son église
Laveissenet et son église.

Petit plateau, grand pignon. Des prairies appelées estives, des murs de pierres sèches, de grosses pierres, des blocs polis, arrondis. Une cabane, un abri de pierres sèches. Mais j’y pense, Bertrand, connétable, eh bien aujourd’hui c’est Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense. Deux Bretons. J’entre dans Loubizargues. Au fond, les monts de la Margeride. A l’est, des éoliennes, c’est Saint-Flour.

Estives et éoliennes de Saint-Flour
Estives et éoliennes de Saint-Flour.

Enfin Valuéjols. Halte à la pharmacie, ma piqûre au pied m’inquiète, est-ce-que çà serait une tique qui m’aurait attaquée. Apparemment non. Le bar est fermé. J’insiste un peu et le patron, un jeune, ouvre, il est très sympathique. Il fait aussi boulangerie et pâtisserie. Son père est là. Je prends une bière. Le papa est au Ricard. On discute. Le papa va à Neuvéglise. 15 à 20 kilomètres de Valuéjols. A Valuéjols, il y a un gîte, à Neuvéglise un hôtel. Il me propose de me conduire à Neuvéglise, j’accepte. Si je dois prendre une décision de retour rapide vers la Bretagne, je serais mieux placé. Le papa récupère sa femme à Tagenac, un peu avant Neuvéglise. Je leur paie l’apéro à l’hôtel. Merci, un bon souvenir. Un couple fort sympathique. Je dîne sur place, un excellent repas, le chef se débrouille très bien.

Sophie me dit qu’elle est allé à Monteneuf dans l’après-midi voir Catherine, qu’elle l’a amenée à Rennes et conduite immédiatement aux urgences. Elle était bizarre, sans réactions claires, la paupière fatiguée, bref, pas bien du tout. Elle me tient informé des appréciations des urgentistes. Merci Sophie.


Voir et savoir

  • Laveissière,15 : Vallée de l’Alagnon. Viaduc ferroviaire.
  • Murat : En celtique, signifierait « roc escarpé ». Le rocher de Bredons. Le rocher de Bonnevie avec orgues basaltiques et statue de Notre-Dame de la Haute-Auvergne. Collégiale Notre-Dame-des-Oliviers, 12e au 14e, Vierge noire. La vicomté de Murat dépend de la vicomté de Carlat. 1357, les Anglais qui occupent Brioude pillent Murat, ils reviennent en 1362. Carrière de Foufouilloux, diatomite.
  • Paulhac : Sur la Planèze de Saint-Flour. Parc naturel régional des volcans d’Auvergne. Église Saint-Julien d’Antioche, 14e. Château de Bracon, motte féodale, et vestiges. Château de Bélinay. Château de Jarry, chapelle fortifiée, tour et enceinte. Jean-Marie Chauvet, découvreur de la « Grotte Chauvet » y est né.
  • Neuvéglise : En bordure des gorges de La Truyère. Pont et retenue de Lanau. Voie romaine de Rochegonde. Pont dit gallo-romain. Vitraux de Decorchemont.

Ma collection de tampons

  • Mairie : 15300. Laveissière.
  • Office de Tourisme : Via Arverna. Alt 1690 m. Puy Griou. Pays de Murat. Sud Auvergne. 15300. Murat.
  • Pharmacien : Nicole Laumier. 15300. Valuéjols.

↑ 1 • A Rignac, Aveyron, il existe un sentier du « Maquis du Guesclin ». Des résistants ont pris ce nom en 1942. Ils étaient 1500 combattants en 1944.